Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Kapyrus : les neurosciences pour prendre confiance !

Après une carrière dans la vente et le marketing, Karine Pasco a monté son entreprise, dénommée Kapyrus. Via une approche neuro-cognitive, elle aide ses clients à prendre confiance et à trouver la motivation pour développer leur performance commerciale. Rencontre.

Kapyrus. C’est le nom de la société de Karine Pasco, 48 ans, 3 enfants, consultante et formatrice en performance commerciale. Un nom qui « n’a aucun sens », trouvé en jouant avec des syllabes, qui sonne bien. Le fruit de tout un parcours, débuté en Bretagne, du côté de Quimper où elle est née. « J’y ai vécu jusqu’à mes 4 ans, puis nous avons déménagé à Saint-Brieuc. »

Ensuite, c’est Rennes, pour ses études. « À l’école, je ne savais pas ce que je voulais faire. J’étais intéressée par l’économie, j’ai fait un bac B, je me suis éclatée », raconte t-elle. Forcément, elle fait une école de commerce. Et commence à travailler rapidement. D’abord pour le groupe Mars à Paris, en 1996. « J’étais commerciale. Je vendais des sauces tomates, de l’alimentation pour chiens et chats, de la litière… C’était très varié. Mais j’avais en tête de faire du marketing. »

En 1998, elle devient ainsi responsable marketing pour le groupe Even, à Brest. « J’y suis restée 8 ans, ça m’a beaucoup plu, c’est ce que je voulais faire. » Puis elle est mutée à Nîmes, jusqu’en 2006, année d’un grand changement : « Je me suis rendu compte que j’avais fait le tour du marketing, je m’ennuyais. Alors, j’ai fait une pause, je me suis occupée de mes enfants. Depuis le début, j’avais suivi la voie royale qui était toute tracée, c’était confortable mais j’avais besoin de faire un break et de revenir en Bretagne. »

Elle déplie alors une carte de France et choisit Nantes : « Ce n’était pas loin de Paris, de la mer, de la famille. C’était parfait ! » Suivent quatre années où elle fait le point, aide son mari à monter son entreprise, prend des cours à l’université, se nourrit d’autres choses. « J’ai commencé à réfléchir à monter ma boite en 2013 », se souvient-elle.

À la fin de cette même année, elle lance Kapyrus : « Au début, c’était compliqué de repartir de zéro, de retrouver la confiance. J’ai commencé par aider des entreprises et des particuliers, entre assistance administrative et développement commercial. C’était mes deux axes. Mais j’ai rapidement évolué. Aujourd’hui, mon travail n’a plus rien à voir avec ça. » Notamment grâce à un client qui lui suggère de faire de la formation, en plus des prestations commerciales et de conseil : «  C’est ce qui m’a mis le pied à l’étrier. »

Son objectif : « Aider à vendre plus et mieux. » À cet effet, elle se sert des techniques de vente mais, très vite, les juge « nécessaires mais insuffisantes ». Elle cherche alors « d’autres méthodes pour lever les freins, motiver les clients, pour qu’ils découvrent leur zone de croissance. »

Approche neuro-cognitive

En 2016, elle trouve son bonheur via une formation en neurosciences : « C’est une approche neuro-cognitive. Cela permet d’aider mes clients à retrouver une motivation, à gérer leur stress et à s’adapter. Cela a été un vrai déclencheur, une vraie révélation. La performance commerciale est au coeur de mon métier. C’est passionnant car c’est humain. Il y a une richesse inouïe. »

Pour cela, elle s’appuie sur les techniques de vente « afin d’aider à développer des automatismes qui servent en quelque sorte de béquilles », tandis que l’approche neuro-cognitive « permet de travailler les freins, de développer la confiance en soi et l’énergie. »

Commerciaux, managers, chefs d’entreprise, entrepreneurs… font ainsi appel à ses services à travers des formations commerciales ou de l’accompagnement individuel et personnalisé. Des clients qu’elle invite à révéler leur zone de croissance, « avec plus de plaisir et moins de stress », à « développer leur intelligence commerciale pour augmenter leur chiffre d’affaires » et à « piloter leur cerveau pour mieux-être, mieux travailler, mieux vendre. »

Et ça marche ! « Je suis très satisfaite du chemin parcouru depuis 6 ans et j’ai de nouvelles idées de développement », confie Karine Pasco, qui reçoit dans ses bureaux au Sillon de Bretagne, à Saint-Herblain, ou se déplace chez le client. Parallèlement, elle propose des conférences à des entreprises et des ateliers pour Femmes de Bretagne, sur le pitch : « Je fais deux ateliers par an, depuis 3 ans. C’est très sympa, il y a une bonne ambiance. Ça permet à chacune de découvrir les codes du pitch et de prendre confiance. »

Le tout dans « le respect des individus et de leurs ressources internes pour une performance positive et durable. » Avec l’objectif de « se faire plaisir dans sa vie, dans son travail et dans la vente. » Un beau défi !

Contact : 06 25 18 50 18 et https://kapyrus.com/