Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Sabrina Clergeau : le goût de l’accompagnement 

Forte de 15 ans de gestion managériale et co-fondatrice de deux sociétés, Sabrina Clergeau est aussi très impliquée dans le réseau Femmes de Bretagne dont elle est secrétaire.

Née à Lyon en 1982, Sabrina Clergeau y poursuit toutes ses études. D’abord un BTS en commerce international, qui la mène à Stuttgart pour un stage de quatre mois à l’issue duquel on lui fait déjà une offre d’emploi ! « C’est un super souvenir ! », dit-elle en souriant.

Ensuite, elle entre à Sup de Co en gestion des affaires : « J’étais en alternance chez Castorama. Je pilotais une équipe, c’était ma première expérience managériale. » Elle poursuit avec une Licence et un Master en 2005, jusqu’à ce que Castorama lui propose un poste : « Je gérais trois chefs de rayon. Au bout de deux ans, j’ai fait le tour de ce travail. J’ai eu envie de passer à autre chose. »

En 2007, elle entre alors chez Lidl, qui l’embauche comme responsable de réseau : « Je pilotais cinq magasins. Je faisais de la gestion managériale, je m’occupais des approvisionnements, des centres de profit. J’étais la seule femme parmi des salariés hommes. J’ai adoré ce métier que j’ai exercé pendant cinq ans. »

Retours d’expérience

En 2012, elle le poursuit dans la région parisienne où elle rejoint son mari commercial. L’envie de monter leur propre entreprise fait son chemin. En 2012, nait ainsi « Ideria », une société de négoce pour les petits équipements (cafés, hôtels, restaurants.)

Sabrina, cofondatrice, est « chargée de toutes les fonctions de support : relations humaines, management, développement stratégique, comptabilité, gestion des entrepôts… C’était passionnant. Il y avait plein de challenges et la société a connu une très belle croissance. »

Après Paris, le couple file à Aix en Provence, y reste un an, avant de poser ses valises à Nantes. Sabrina, maman de quatre enfants, décide alors de faire une pause familiale pendant deux ans.

Mais l’envie d’avoir sa propre entreprise la reprend. En 2021, elle rachète « 42 minutes » pour faire de l’accompagnement d’entreprises et de dirigeants, et pour piloter leur activité : « C’était le fruit de mes retours d’expérience dans la ressource humaine, la gestion d’équipes, la gestion stratégique, les fonctions administratives et d’organisation. »

Bienveillance et objectivité

Autant de compétences qu’elle met au service de TPE, d’indépendants et de professions libérales, dans toute la région des Pays de Loire. « Je fais des bilans de compétences dans le cadre de reconversions professionnelles, des bilans pédagogiques. Ça me passionne et fait écho à ma propre histoire. J’ai connu la solitude du dirigeant. On est sur le front sur tous les sujets, on peut passer à côté de talents. L’écoute de l’équipe est très importante. »

Pour ce métier, via Vocare, Sabrina s’est certifiée sur la personnalité professionnelle : « Ce sont des outils qui permettent de mettre en avant les talents d’un individu dans un contexte professionnel, en lien avec l’histoire de sa vie. On fait un diagnostic d’équipe pour aller chercher les talents en profondeur, les potentiels. J’interviens avec bienveillance et objectivité pour faire émerger les synergies, mais aussi les dysfonctionnements, pour les corriger. Ça me plaît beaucoup. La gestion des hommes, c’est inné chez moi. Je m’éclate ! Et je suis touchée par la confiance témoignée par les gens. J’adore le contact direct, l’humain ».

Secrétaire pour Femmes de Bretagne

Un contact qu’elle retrouve au sein de Femmes de Bretagne. En 2022, grâce à une amie, elle suit un atelier à Guérande, trouve ça sympa, participe à d’autres événements puis postule lors du changement de CA de l’association : « Il y avait un appel à candidatures, j’ai été prise. Ça fait sens car je connais bien les rouages des femmes d’entreprises dans un univers très masculin. J’aime le travail, le défi, faire avancer les projets. Notre génération a un vrai rôle à jouer. J’ai envie de transmettre le chemin que j’ai traversé dans un milieu professionnel masculin. J’ai envie de montrer que la place des femmes est possible, accessible, que l’entreprenariat est accessible de façon égalitaire. »

Une énergie qu’elle déploie aussi pour Femmes de Bretagne, dont elle est devenue secrétaire en juin 2023 : « Je travaille avec la secrétaire adjointe, nous co-animons la feuille de route. L’idée, c’est de mettre en place la vision et les moyens, de structurer, de mettre la musique en marche, de faire en sorte qu’il y ait une cohésion d’équipe, de créer du lien avec les coordinatrices. » Un travail qu’elle prend très au sérieux et toujours avec un grand sourire !