Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Isabelle Rivier-Billard vous aide à vous (re)prendre en main

C’est en octobre 2018, au centre-ville de Plérin (22) qu’Isabelle Rivier-Billard, graphothérapeute certifiée, a ouvert son cabinet. Un lieu à son image, chaleureux et lumineux, dans lequel elle aide enfants, ados et adultes à retrouver le plaisir d’écrire !

Dire que l’écriture fait partie de l’ADN d’Isabelle Rivier-Billard est un euphémisme ! En fait, l’écriture a toujours fait partie de sa vie au point d’en faire son premier métier. En effet, après des études de lettres modernes à l’UBO, à Brest, Isabelle, sa maîtrise en poche, va devenir  journaliste de presse écrite. 20 ans durant, elle ne va avoir de cesse de coucher ses notes sur le papier pour raconter des histoires, rapporter des faits. En parallèle, Isabelle va aussi assurer bénévolement des cours de soutien scolaire pendant deux années… 

« J’ai vraiment adoré ce métier de journaliste mais à la quarantaine, j’ai eu envie de me lancer dans un nouveau projet professionnel, toujours en lien avec l’écriture, la rédaction. »

Membre du réseau national de graphothérapeutes-rééducateurs Graphidys

Le métier de graphothérapeute, Isabelle Rivier-Billard va le découvrir tout à fait par hasard. Guider ceux qui n’écrivent pas de façon naturelle, les aider à dépasser leurs difficultés pour laisser s’exprimer leurs potentiels, ce sont des objectifs qui ont immédiatement fait sens pour celle qui a toujours été persuadée  qu' »il est toujours possible de s’améliorer » ! Plus motivée que jamais, la maman de trois enfants va alors décider de retrousser ses manches pour suivre, pendant deux ans, la formation reconnue et continue de Graphidys, réseau national de graphothérapeutes-rééducateurs de l’écriture dont elle est aujourd’hui membre en tant que graphothérapeute certifiée. 

Son ambition pour les personnes qu’elle accompagne ? « Un geste graphique libéré pour une écriture facilitée. »

"Pour une écriture satisfaisante, lisible, fluide et sans douleur"

En tant que graphothérapeute Graphidys, l’approche d’Isabelle Rivier-Billard se veut ludique avec du matériel pédagogique adapté. « Je propose un accompagnement sur mesure avec des supports variés et de nombreux outils. Je m’adapte à l’âge et aux centres d’intérêt. La graphothérapie n’a absolument rien à voir avec la graphologie » insiste Isabelle. « Le but des séances de 45 mn à chaque fois, ce n’est pas de noircir des lignes d’écriture mais bien de se réapproprier le geste, la bonne technique pour que l’écriture soit satisfaisante, lisible, fluide et sans douleur. »

A l'aise à l'écrit, bien dans ses baskets !

Professionnelle très à l’écoute, Isabelle Rivier-Billard intervient hors prescription médicale, à la demande des familles, sur les conseils d’un enseignant ou une fois que le diagnostic d’un médecin a été posé. Les signes qui doivent alerter sont nombreux : une écriture illisible, lente, qui demande trop d’efforts et/ou génère des douleurs, une écriture en décalage avec le niveau attendu pour l’âge ou la classe, voire un refus d’écrire. « Lors de la première rencontre, je propose un bilan de deux heures qui comporte un entretien pour faire connaissance, un examen approfondi de l’écriture, une observation des cahiers d’école, de la posture, de la tenue de crayon » explique la graphothérapeute. « Après ce bilan, je rédige un compte-rendu et si besoin, je propose un suivi, soit entre dix à 20 séances sur un rythme hebdomadaire. Chaque séance débute par un peu de relaxation pour relâcher les muscles avant de commencer des exercices techniques, de mobilité digitale, de tracés, etc. » A la clé, une écriture plus lisible, un geste libéré des tensions et des douleurs, une orthographe améliorée, de meilleures notes aux évaluations, une scolarité plus sereine… »

« Mieux écrire va permettre à l’enfant d’entrer plus facilement dans les apprentissages, et en particulier dans celui de la lecture » précise la professionnelle. « Les collégiens et lycéens ne perdront plus de points pour illisibilité, manque de soins ou parce qu’ils n’ont pas terminé leurs évaluations dans le temps imparti. Mieux armés pour réussir examens et concours, les étudiants se donneront les moyens d’entrer dans l’école, la formation, le métier qu’ils convoitent. Améliorer son écriture, c’est se préparer un avenir plus radieux, s’épanouir en gardant l’estime de soi et de ses compétences. » 

Isabelle Rivier-Billard,  peut aider les enfants (à partir de la grande section), les adolescents ou encore les adultes à associer plaisir et écriture, combiner lisibilité et vitesse en s’appuyant sur les points forts des uns et des autres, pour que les faiblesses se transforment en objectifs atteignables pas à pas. Car, comme lui a dit un enfant lors d’une séance dans son cabinet de graphothérapie, « Quand on se plante, on pousse ». Eh oui, on apprend toujours de ses erreurs. Elles peuvent même devenir un moteur de progression !

Contact :