Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Nathalie Baudet : « Il faut s’adapter et se réinventer »

Directrice RSE et esprit coopératif chez Banque Populaire Grand Ouest, Nathalie Baudet a ouvert grand les portes du siège nantais pour accueillir la 3ᵉ édition du Prix Éco-visionnaires. Un concours organisé tous les deux ans par Femmes de Bretagne et dont la Banque était déjà partenaire. Un soutien évident qui souhaite ainsi dire aux femmes porteuses de projet d’oser, d’avoir confiance en elles et surtout de s’entourer.

Innover et changer les modèles

En 30 ans dans le secteur bancaire, Nathalie Baudet n’a passé que 4 ans sans être au contact des clients. De conseillère d’accueil à directrice d’agences, Nathalie est une femme qui aime les nouveaux défis et l’innovation collective.  « Je n’aime pas quand cela ronronne, j’aime le défi, sortir des modèles, les renouveler, innover… »  Déjà en 2017, Nathalie ose un nouveau concept, celui de l’agence multisites pour optimiser le territoire et l’accompagnement des clients. « Concrètement, c’est 3 agences en responsabilité, sur de sites différents, mais qui travaillent ensemble. Une équipe fluide, un service rendu au client, … » Un peu plus tôt, Nathalie met en place une agence qui accompagne les clients en distanciel et met à disposition des bureaux partagés pour eux. Certes, un standard aujourd’hui mais qui était particulièrement précurseur en 2011.

Ne pas s’enfermer dans des schémas établis

En 2020, Nathalie intègre l’organisation générale de la banque avec l’animation et le suivi du plan moyen terme défini par la direction. « Nous avons demandé à des salariés de travailler sur des sujets qui ne relevaient normalement pas de leur compétence. Cela a permis de faire remonter des idées pour mener à bien des projets qui n’auraient peut-être pas vu le jour autrement ». Une réalité terrain qui a permis de susciter l’adhésion. « C’est aussi cet esprit que nous souhaitons insuffler aux femmes qui entreprennent : ne restez pas seule, échangez, créez des synergies… Vous en sortirez plus riches. Quand on développe un projet, il ne faut surtout pas s’enfermer dans des schémas, mais faire évoluer son modèle. C’est ainsi que l’on va plus loin et que l’on peut déplacer des montagnes ! »

"Dire aux porteuses de projet que l’on croit en elles"

En janvier 2023, Nathalie devient Directrice RSE et esprit coopératif, un service qui englobe également la fondation, le mécénat, le sociétariat et Grand Ouest Coopération qui accompagne ses clients en situation de fragilité financière, d’exclusion bancaire ou ayant subi un accident de la vie. Cette structure dédiée accompagne également toutes les entreprises atypiques avec un dispositif d’écoute, de diagnostic, de conseil et d’accompagnement. « Quand on sait que les femmes ne veulent pas emprunter pour ne pas mettre en danger le foyer, ou qu’elles n’osent pas, moi, j’ai envie de leur dire que l’on croit en elles. Il y a beaucoup de formidables projets portés par des femmes, des projets innovants… Dans mon périmètre, tous les services servent la RSE et les acteurs du territoire, quel que soit où ils habitent, quel que soit leur genre ! »

La nécessité de nous réinventer

Pour Nathalie Baudet, être partenaire du Prix Éco-visionnaires qui a pour objectif de valoriser et de récompenser des initiatives entrepreneuriales innovantes menées par des femmes engagées dans la transition écologique et sociale, c’est aussi affirmer la nécessité de nous réinventer. « Les entreprises qui ne tiendront pas compte de ces évolutions ont vocation à disparaitre ou à s’adapter sous la contrainte. Il faut donc s’adapter et se réinventer, ne pas attendre les contraintes réglementaires et, surtout, le faire ensemble ». Et cette nécessité de nous réinventer est certainement une chance, « l’histoire nous montre que c’est souvent lors de période de crise que les avancées les plus importantes sont faites. En effet, on se pose la question de faire autrement et l’on innove en faisant le pas de côté ».