Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Anne Girard, quand l’art se mêle à l’entreprenariat

Adhérente de Femmes de Bretagne, Anne Girard a installé ses bureaux à Port-Navalo en 2022. Depuis la baie vitrée, la vue sur l’entrée du golfe du Morbihan est imprenable. La pointe de Locmariaquer, l’îlot Méaban, les voiliers… L’endroit est propice à la réflexion et à la création. C’est d’ailleurs dans ces deux activités qu’Anne Girard excelle ! Avec Seensible, sa nouvelle entité, elle réunit ainsi ses deux passions : le conseil aux métiers de conseils et l’art.

Anne Girard

Avec une famille maternelle originaire de la presqu’île de Rhuys, il était assez normal pour Anne Girard de revenir puiser dans le golfe du Morbihan l’énergie créatrice. Aujourd’hui, voguant entre Paris et Port-Navalo, elle emporte avec elle son ordinateur et son appareil photo pour faire ce qu’elle aime. Forte d’une carrière à l’international en tant que consultante, elle a américanisé sa façon de travailler, ne se refusant plus la possibilité de s’épanouir en mêlant ses passions. Avec Femmes de Bretagne, elle fait bénéficier au réseau de son expérience et de ses talents, à travers l’animation d’ateliers.

De l’université aux conseils de grandes entreprises

Après un doctorat en sociologie politique à Nanterre, Anne Girard enseigne en travaux dirigés. Pour sa thèse sur l’organisation internationale Interpol, elle réalise des entretiens, analyse des process, décortique un fonctionnement. Et se rend rapidement compte qu’elle ne veut pas passer sa vie derrière un pupitre ! Mais que son expérience peut se dupliquer dans le monde de l’entreprise. Un cabinet américain, qui possède un bureau en Suisse, la recrute pour son profil atypique. « Ils ne veulent pas de clones des grandes écoles », reconnaît-elle, formée directement aux États-Unis et plongée dans le grand bain. Elle apprend à réaliser des missions de conseil en management et stratégie, anime de nombreuses formations pour ses clients. Anne s’intéresse bientôt au marketing et est promue responsable marketing Europe avant ses 30 ans. « Mais cela ne me plaisait pas de travailler avec des grandes entreprises. Je n’avais pas accès aux décisionnaires, juste à des cadres intermédiaires qui ne faisaient qu’appliquer la politique de l’entreprise », observe-t-elle.

Accompagner les cabinets de conseils

Alors, elle est recrutée par un cabinet d’avocat d’affaires britannique en tant que responsable marketing et communication pour leur nouveau bureau de Paris. Et devient secrétaire générale deux ans plus tard. En charge des services supports, des ressources humaines, de la finance et du marketing d’un cabinet de 80 avocats. « Pour autant, j’avais toujours en tête de créer mon entreprise de conseil. Je me rendais compte que je ne supporte pas avoir un chef au-dessus de moi », poursuit-elle. Son envie ? Devenir consultante indépendante pour accompagner les dirigeants des métiers du conseil.. « Mon métier est devenu celui de conseiller les conseillers. Les dirigeants et associés de cabinets d’avocats, de conseil et d’experts comptables qui veulent grandir, augmenter leur chiffre d’affaires ou organiser leur structure. Bref : gérer leur croissance », précise Anne Girard.

Seenago, au service des avocats, consultants et experts-comptables

En 2006, elle crée à Paris sa première entreprise : Seenago. La référence au golfe du Morbihan n’est même pas cachée. Son logo reprend d’ailleurs les voiles rouges du fameux deux-mâts caractéristique du port de Séné. Si Anne se construit rapidement son réseau de clients, elle sait que son modèle est limité, car elle ne cherche pas à recruter. Plutôt que de gérer une équipe, elle préfère se dédier à 100 % à ses clients, continuer de se former au management, à la gestion des conflits, à des outils permettant une meilleure connaissance de soi et des autres comme le MBTI, et apporter ses conseils basés sur son expérience. « Mes clients ont besoin d’interagir, de se challenger et aussi de se confier », note-t-elle. « Avec des problématiques autour de la gouvernance, de la cohésion entre les associés. Mon accompagnement se fait sur la durée, ainsi je conseille certains clients depuis 15 ans… »

L’art s’en mêle

Mais, une seconde activité commence à prendre le pas. La photo de danse et de mouvement. Pratiquant la danse depuis l’âge de 5 ans, Anne n’avait jamais envisagé d’en faire son métier. Pourtant, la danse et la chorégraphie occupent une place prépondérante dans sa vie. Elle se lance dans la photographie en tant qu’auteur en 2010. Travaille avec des jeunes danseurs pour les accompagner sur la chorégraphie et est sollicitée pour réaliser une exposition à l’espace culturel de l’Hermine à Sarzeau. Compagnies en résidence, femmes en mouvement, son œil capte le sujet, et fait mouche. Elle conçoit des performances où se mêlent danse et projections photographiques. Festival Plages de Danse, Nuits Blanches à Paris et à Fontainebleau… 

Son travail artistique commence à l’occuper davantage. Au départ, Anne parle peu de cette activité passion à ses clients puis finalement se dit que rien n’est interdit. « Dans mon travail de consultante, j’aime intégrer des aspects sensibles. Faire rentrer l’art dans l’entreprise y contribue », sourit-elle. Alors, Anne crée des ateliers créatifs où se mêlent l’entreprenariat et l’artistique, en y faisant se côtoyer danse, image et mouvement. En parallèle, une nouvelle offre voit le jour en 2021 avec le lancement du site Beyo.online. 

Elle réalise des podcasts qui répondent aux questionnements de ses clients sur le développement commercial, la gestion du temps, le management… Désormais, ses conseils sont digitalisés et disponibles 24h/24, lui permettant de se dégager du temps pour se consacrer encore un peu plus à son activité artistique.