Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Christel Manini : « Le mouvement, c’est la vie »

A l’écoute quasi exclusive de son cerveau, pendant des années pour avancer, Christel Manini a dû, en 2020, le mettre sur pause. Aujourd’hui, kinésiologue à côté de Rennes, l’ex-dirigeante est désormais attentive aux énergies du corps et des émotions. Avec bienveillance, elle aide à les faire circuler et à s’exprimer.

Quand elle ne reçoit pas ses patients chez elle, à Laillé, c’est à Bain-de-Bretagne que Christel Manini les accueille, à l’espace Symbiose, un cabinet partagé que la kinésiologue a imaginé comme une maison occupée par plusieurs colocataires, tous professionnels du bien-être, à savoir une diététicienne, une hypnothérapeute, une naturopathe, une sophrologue, une réflexologue, une énergéticienne… Elle, Christel, ce sont les énergies qui circulent dans le corps qui la fascinent ! Elle a toujours été intriguée par « cette mémoire du corps, sa capacité énorme à dire les choses. »

À l’écoute de son corps

« Pendant des années, j’ai utilisé mon cerveau sans penser que mon corps pouvait avoir une intelligence aussi subtile. J’ai contenu mon corps et mes émotions pour faire face aux situations de la vie. Mais, à un moment de ma vie, mon corps a eu besoin de s’exprimer et c’est ce ressenti qui m’a conduite sur ce nouveau chemin » explique celle qui, durant 18 ans, a co-dirigé la société Thalem Ingénierie, à Bruz, un bureau d’études techniques en ingénierie qui a employé jusqu’à une vingtaine de salariés. Cette entreprise, en plus d’être une belle opportunité, aura longtemps été pour Christel, la poursuite logique de ses études d’ingénieur en fluides à Nancy, après un passage par les classes préparatoires (maths sup, maths spé) à Tours. Salariée chez EDF, elle y sera tour à tour en charge de la maintenance des postes de transformation électrique, puis de l’accompagnement des entreprises dans le développement, enfin responsable du premier centre d’appels EDF. Mais, plutôt que de poursuivre cette carrière par une nouvelle mission, à Paris, cette fois, Christel va prendre une première décision professionnelle assez radicale. A 32 ans, celle qui était désormais la maman de deux petits garçons, va décider en effet de quitter son poste de salariée dans le secteur public pour créer avec un collègue une société dans la conception de bâtiments, à Bruz, en Bretagne, la région d’adoption de cette Berruyère !

"Notre principal soignant, c'est nous même !"

Prenante mais passionnante, cette nouvelle aventure professionnelle va néanmoins, au fil du temps, peser sur Christel. « Je commençais à tourner en rond, à avoir envie de changement. Surtout, j’avais régulièrement des migraines, mal au dos, des signes qui m’ont fait comprendre qu’il fallait que j’arrête. Quand on est cheffe d’entreprise, on est assez isolée, on manque de soutien. » En janvier 2020, Thalem Ingénierie est vendue. Christel a désormais envie de se consacrer aux autres, de les aider, de les soutenir grâce à des pratiques de bien-être. « On m’avait parlé de la kinésiologie, un ensemble de techniques douces de rééquilibrage psycho-corporel, qui permet d’harmoniser le bien-être physique, émotionnel et mental. J’ai toujours été intriguée par cette mémoire du corps, sa capacité à dire les choses si on y prête attention. Notre principal soignant, c’est nous même ! Nous sommes acteurs de notre bien-être. »

La santé par le toucher

Aujourd’hui, Christel Manini a obtenu sa certification à l’ECAP à Nantes. « Cette formation a été très riche d’échanges, d’enseignements et de découvertes sur moi-même et sur les incroyables pouvoirs du corps humain. L’énergie qui circule dans le corps est fascinante car elle est invisible et multiple à la fois. C’est pourquoi mon approche est multiple telle une boîte à outils qui sont autant de portes d’entrée (la libération des émotions profondes, l’éducation kinesthésique, les réflexes archaïques, la kinésiologie cranio-sacrée pour aider le corps et l’esprit à se libérer des tensions).  Ma pratique s’adapte à tout public, des bébés aux adultes. Par le test musculaire, on peut identifier les blocages émotionnels, énergétiques ou psychiques et les libérer. Le corps passe son temps à compenser ce qui ne va pas bien soit par une phobie, une allergie, une grande fatigue. Le mouvement, c’est la vie » résume la kinésiologue.

Contact :