Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Agathe Derrien veut démocratiser les séminaires avec Bed & Desk

La brestoise Agathe Derrien a lancé avec sa sœur Clémence, la plateforme de réservation Bed & Desk. Les deux trentenaires proposent aux équipes, des séminaires clés en main, en petit comité, dans des endroits souvent atypiques offrant des activités de loisirs et de bien-être, ainsi qu’un hébergement.

L’idée de déplacer son bureau a pris de l’essor avec la pandémie de Covid. Agathe et Clémence sont simplement parties du constat que le confinement et le télétravail à la maison avaient pu engendrer du mal-être et desserrer les liens entre les collaborateurs. Bed & Desk veut ramener de la cohésion, dans un cadre sympathique, que ce soit à la ville, à la campagne ou à la mer.

La plateforme offre, sur le grand ouest, de vivre des “expériences” au sein de tiers-lieux, de gîtes et d’hôtels, sur un ou plusieurs jours et, en fonction des besoins, à de multiples reprises dans l’année. “Un séminaire, ça s’organise des mois à l’avance et les entreprises n’ont pas le temps de prospecter” justifie Agathe Derrien, en réponse aux annonces des sites d’hébergement en ligne qui s’adressent surtout aux vacanciers. “Nous n’offrons pas le même service. Nous visitons les lieux et nous donnons des informations sur la qualité du wifi, des écrans, sur la présence de prises et de chaises ergonomiques, ou sur la résonance d’une salle” ajoute la cofondatrice de Bed & Desk.

Être à son compte, prendre ses propres décisions

Les deux sœurs obtiennent leur baccalauréat scientifique à Brest avant que leurs chemins se séparent. Clémence se tourne vers l’architecture, Agathe vers la finance. Elle exerce comme contrôleuse de gestion et dans l’analyse de risques à Paris, au Luxembourg et à Londres. “Pendant le confinement, nous nous sommes retrouvées à Abou Dabi, chez Clémence. Nous étions peu reconnues dans notre travail et nous voulions faire quelque chose qui nous ressemble. Je ne me voyais pas entreprendre avec quelqu’un d’autre que ma sœur.”

De retour au pays, elles se familiarisent avec l’entreprenariat grâce aux structures professionnelles (French Tech Tremplin, Finistère 2.9, les Déterminés). Le réseau Femmes de Bretagne leur offre également de “rompre la solitude, d’obtenir du soutien et des contacts”. Agathe participe régulièrement aux réunions afterwork. “J’ai rencontré une entrepreneuse qui travaille sur la problématique de la marque employeur et qui connaît les sociétés locales réceptives à ce genre de sujet”. Elle sait aussi que “beaucoup de membres de Femmes de Bretagne parlent de Bed & Desk autour d’elles” et que cela n’a pas de prix.

Deux profils différents, et complémentaires

“Déterminée et structurée pour moi, créative et passionnée pour Clémence !” C’est en ces termes qu’Agathe Derrien exprime ce qui réunit les deux sœurs dans ce défi autant entreprenarial que familial. La plateforme a vu le jour il y a un an, et elles occupent pour l’instant toutes les fonctions, dans un souci de polyvalence. “À l’avenir, nous nous répartirons davantage les domaines selon nos compétences, mais nous sommes sur la même longueur d’onde”.

Bed & Desk, qui se rémunère grâce aux commissions devrait bientôt proposer un système d’abonnement et de crédit pour avantager les entreprises dans leur processus de recrutement. “Les candidats veulent du travail hybride. Elles doivent donc s’adapter pour ne pas perdre les talents” insiste celle qui est aussi passionnée de kite-surf, un loisir qui lui est désormais bien plus facile de pratiquer. Finistère, quand tu nous tiens !

Christophe Pluchon.

Ce portrait a été écrit en partenariat avec la radio RCF Finistère. Vous pouvez écouter l’interview d’Agathe Derrien ici :

https://www.rcf.fr/culture-et-societe/magazine?episode=344711

Contact :