Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Lei Brizou, accompagnante en neurofeedback dynamique et éducation positive

C’est à Quessoy que Lei Brizou a installé son cabinet d’accompagnement Keroptima. A l’intérieur, c’est un véritable petit cocon : la lumière est tamisée, des dessins d’enfants sont accrochés au mur comme une invitation au calme et au lâcher-prise. La praticienne, d’origine chinoise, est arrivée en France il y a une vingtaine d’années. C’est au sport – au volley-ball précisément –  qu’elle consacre alors son temps. Elle intègre des clubs de haut niveau, et après plusieurs expériences professionnelles fructueuses, elle décide avec son mari de s’installer en Bretagne. Il faut dire que Monsieur – qui partage le cabinet – est un pur breton, alors forcément, se rapprocher de la famille est une évidence. Une jolie petite fille voit le jour, et, un peu plus tard, des jumeaux pointent le bout de leur nez. Malheureusement, Maël, l’un d’eux, souffre d’un sévère handicap physique. « C’est à ce moment que nous avons découvert la maison Escargot, un centre d’éducation conductive à Plédéliac. Là-bas, on a testé différentes techniques pour que notre fils réapprenne les gestes du quotidien et puisse intégrer un cursus scolaire ordinaire ». Suite à cette expérience, Lei et son mari se renseignent sur les méthodes palliatives existantes pour apporter au petit Maël les outils nécessaires à son développement. Ils découvrent alors le Neurofeedback dynamique, un entraînement cérébral qui vise au bien-être global du cerveau. Emmanuel Brizou, le mari de Lei, se forme et se spécialise pour appliquer la technique à un public adulte. Intéressée, c’est au tour de Lei de se lancer dans l’aventure. Elle souhaite utiliser la technique à destination des plus jeunes, et décide de se former en psychologie de l’enfant et au neurofeedback. « L’objectif est que le cerveau fonctionne de manière optimale. On utilise ses capacités naturelles qui lui permettent de s’organiser et de fonctionner plus efficacement. Des capteurs analysent l’activité cérébrale et envoient les informations au système de neurofeedback. Cette méthode s’adresse aux enfants qui ont des troubles neurologiques, qui sont atteints de TDAH, de dyslexie, ou aux enfants qui traversent une période compliquée. Le fait d’entraîner le cerveau permet d’être plus résilient. Le capteur décèle les émotions, notamment les peurs. Le système va donner des informations au cerveau pour qu’il mette les émotions négatives de côté. Le but : que les enfants soient plus épanouis et confiants, que les familles soient plus harmonieuses et que les besoins de chacun soient respectés ». En parallèle, elle se forme en éducation positive pour aider les parents qui le souhaitent à mettre des outils en place à la maison.  Aujourd’hui épanouie par son activité, Lei a souhaité rejoindre Femmes de Bretagne. « J’aime la solidarité qu’on y trouve, l’échange avec les autres membres. J’aime partager des moments conviviaux et d’apprentissage ! ».

Contact :

  • Lei Brizou – Praticienne en neurofeedback dynamique spécialisée enfants et accompagnante en éducation positive
  • 06 24 10 71 72
  • https://cabinet-keroptima.business.site
  • lei.keroptima@gmail.com
  • Keroptima Education positive
  • Sur rendez-vous au cabinet : 14 rue de la corderie – 22120 Quessoy