Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Marie Baudevin milite pour la déconnexion en pleine nature

Marie Baudevin

Hyperactive, Marie Baudevin est une « slasheuse ». Toute sa carrière professionnelle, elle a sauté d’un métier à un autre, animée par des envies profondes d’aventures. Un fil rouge relie l’ensemble de son parcours : l’accompagnement des femmes et le bien-être. Coordinatrice de Femmes de Bretagne à Surzur, aux côtés de Stéphanie Birot et Eve Julien, elle continue d’apporter sa bienveillance et son soutien aux femmes qui entreprennent.

Originaire de Besançon, Marie Baudevin a fait le tour du monde avant de poser ses bagages à Surzur en 2020, en plein confinement. De formation comptable, elle a travaillé 15 ans dans le tourisme, tenu des restaurants dans les Alpes, géré une entreprise événementielle à Barcelone, traversé l’Australie, l’Inde et le Chili en mission humanitaire, pâtissé au Vietnam et dirigé un camping à Baden. Quand elle quitte cette dernière fonction, elle se lance en tant qu’indépendante et crée Un compte de fée, une structure de conseil comptable pour TPE.

Des séjours de déconnexion

Une activité qui ne suffit pas à combler l’envie insatiable d’action de Marie Baudevin ! Elle se dote alors d’une nouvelle corde à son arc et développe une activité de massothérapeute avec Dans ma Bulle. « Je souhaite mettre en place des séjours de déconnexion au cœur de la nature », explique-t-elle. Dans son jardin, face aux arbres centenaires et aux chevaux d’un voisin, elle s’apprête à construire un dôme géodésique et un jardin respectueux. Une formation d’herboristerie, de géobiologie et de sylvothérapie l’y aident. « Il s’agit de proposer aux gens de prendre conscience de la nature, de ce qui pousse dans un jardin, de ce que l’on peut manger, de la coordination des plantes qui s’aident à pousser en proximité », précise Marie. A l’intérieur du dôme aménagé et chauffé, elle proposera ainsi des massages en connexion directe avec le besoin de ses clients. Un bain nordique accompagnera l’installation. « Quand j’étais directrice de camping, j’ai toujours eu besoin de couper, de me reconnecter avec la nature pour souffler. Je proposais des activités bien-être à mes clients. On remplit trop nos vies sans prendre le temps de s’arrêter », constate-t-elle.

Spécialisée dans l’accompagnement des femmes

Véritable caméléon, maman de deux petits garçons, elle se spécialise dans l’accompagnement des femmes. « A ma formation de massothérapeute, je vais ajouter une spécialité d’aide aux problèmes féminins tels que l’endométriose ou la fertilité », explique-t-elle. « Je travaille sur les blocages émotionnels et intergénérationnels. En fonction de mes échanges avec mes clients, j’adapte le massage ». Si les séances remplacent une thérapie chez le psy c’est parce qu’avec Marie, on apprend à se détendre des tensions émotionnelles, à lâcher prise. « Je prends contact deux jours après pour connaître l’évolution : y a-t-il un regain d’énergie, une grosse fatigue, des problèmes de transits ? » Marie Baudevin travaille sur le réconfort, le deuil, le burn-out ou l’harmonisation des énergies. Comme si son temps était encore extensible, elle s’entraîne pour le raid Femina Corsica qui se déroulera du 27 juin au 1er juillet 2023, en binôme, qu’elle courra aux couleurs de La Fée à la Moustache, association de sensibilisation autour du cancer du sein. Au programme : course, grimpe, run & bike, canoe, course d’orientation, montagne, course de nuit dans l’eau… Un challenge pour lequel Marie Baudevin est à la recherche de sponsors.

Chaque minute de sa vie professionnelle est consacrée à l’aide, le soutien l’accompagnement. Sensible aux défis que doivent relever les femmes dans leurs vies personnelles et professionnelles, Marie Baudevin s’est tout naturellement rapprochée de Femmes de Bretagne, pour en tenir la coordination à Surzur. Partager ses expériences, apporter ses conseils, en recevoir, font partie de ses missions prioritaires.