Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Marion Gabillon, chercheuse de solutions !

Marion Gabillon

Pendant deux ans, Marion Gabillon a travaillé dans l’ombre des Femmes de Bretagne. Elle y a effectué son alternance dans le cadre de son mastère expert en stratégie digitale. Pour cette ancienne historienne, passionnée d’informatique, faciliter le travail des autres est un leitmotiv.

Marion Gabillon est de ces femmes qui aiment la liberté et « vivre à l’instant T », comme elle le dit elle-même. Née à Bordeaux, passée par la Lorraine avant d’arriver à Rennes il y a dix ans, elle a déjà derrière elle un parcours étonnant, à seulement 28 ans. Après un Bac S, Marion Gabillon s’engage dans des études d’infirmière. « Mais différentes expériences m’ont fait comprendre que ce n’était pas pour moi, je ne pouvais pas me résoudre à vivre dans ces conditions d’exercice », raconte-t-elle. Elle troque alors sa blouse pour les livres d’histoire, et obtient un master, rédigeant un mémoire en histoire ancienne et historiographie. Là encore, les conditions de travail des chercheurs la poussent à changer de voie. Elle se tourne vers son autre passion : l’informatique. Née dans une famille d’informaticiens, elle a eu son propre PC dès l’âge de 12 ans. « Lorsque je décide de chercher du travail dans le numérique, je m’inscris d’abord à une prépa pour une remise à niveau et pour me faire une culture, explique Marion Gabillon. J’ai ensuite pu réaliser un mastère expert en stratégie digitale en alternance. » C’est ainsi qu’elle se retrouve chez Femmes de Bretagne en octobre 2020, sur un poste en création de chargée de communication.

Optimiser et faciliter le travail

« Je devais initialement m’occuper uniquement des réseaux sociaux et de la communication externe de l’association. Mais Femmes de Bretagne était dans une période de transition, et nous étions en pleine crise du Covid. J’ai finalement commencé à faire le lien entre les coordinatrices bénévoles et mené une conduite du changement en interne pour faciliter le travail de tout le monde et notamment des coordinatrices », raconte la jeune femme. Pendant deux ans, Marion Gabillon s’attache à automatiser un maximum de tâches en interne comme les relances d’adhésions et la gestion des informations, à revoir le site internet, à mettre en place une multitude d’outils. « Je voulais fournir aux coordinatrices notamment des outils dont elles peuvent avoir besoin dans leur engagement bénévole pour les accompagner dans leur tâche et qu’elles soient autonomes », indique Marion Gabillon. La jeune femme a aussi formé beaucoup de coordinatrices à leurs missions. Une alternance intense et riche en échanges. « Les deux directrices que j’y ai croisées m’ont fait confiance quand je voulais changer les choses, c’est un plus. »

Depuis début octobre, elle a intégré une ESN (entreprise de services du numérique) nationale, Apside, au sein de son antenne rennaise, en tant que consultante AMOA (Assistante à Maîtrise d’Ouvrage). Actuellement en mission chez un client, elle y est chargée de déployer un progiciel dans les hôpitaux partout en France : paramétrage, formation des utilisateurs, support à distance… Là encore, elle doit faciliter le travail de tout le monde. « Je me sens utile, car je retrouve cet aspect paramétrage et formation que j’ai pu avoir avec les coordinatrices de Femmes de Bretagne. Je suis heureuse de pouvoir contribuer à nouveau au monde médical, d’une manière inattendue », confie Marion Gabillon. Pour cette incorrigible curieuse, rester à l’écoute dans chacune de ses expériences lui permet de s’épanouir. « La variété dans le travail et dans les missions me permet d’en sortir enrichie », conclut-elle.

                                                                                                    Crédit photo : Pierre Gueguen