Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Ludivine Gourdré sème sa « Graine Graphique »

Ludivine Gourdré

Coordinatrice de Femmes de Bretagne sur le secteur Rennes Nord, Ludivine Gourdré est graphiste. Elle a créé son agence, Graine Graphique, en 2020, pour aider les entreprises à faire germer leurs idées. Elle essaime aujourd’hui ses bonnes pratiques au sein du réseau.

C’est depuis Saint-Germain-sur-Ille, au nord de Rennes, que Ludivine Gourdré fait pousser ses idées. Depuis septembre 2019, la jeune femme de 29 ans s’est lancée à son compte en tant que graphiste. Son agence, Graine Graphique, est spécialisée dans la création d’identité visuelle (logos…) et de sites internet vitrines. « Je m’adresse principalement à ceux qui se lancent, et dois m’imprégner de leur univers, de leur activité pour faire germer des idées, confie Ludivine Gourdré. J’aime cette dynamique et participer à récolter les fruits d’une communication. »

Originaire de Saint-Malo, Ludivine Gourdré est titulaire d’un BTS puis d’une licence en communication. Elle a ensuite passé un master en marketing et communication en alternance avec Ecofac, intégrant alors le monde de l’entreprise, chez Enedis. A l’issue de cette année-et-demi de formation, elle est embauchée en intérim au comité d’entreprise de l’énergie (CE groupé d’Enedis, Engie, EDF…). « J’étais chargée de communication interne, pour promouvoir les activités du comité d’entreprise auprès des bénéficiaires. J’y ai fait beaucoup de « créa » et cela m’a tellement plu que j’ai voulu me lancer en solo, raconte Ludivine Gourdré. J’avais envie de travailler pour de plus petites structures à taille humaine. »

Vers l’éco-conception graphique

Elle s’installe à Saint-Germain-sur-Ille et exerce à distance, essentiellement pour des clients dans l’Ouest. Sa patte à elle ? Ludivine Gourdré, qui se dit « plus créative qu’artiste », l’imprime à travers ses petits dessins à main levée. Très attachée au papier, elle ne se déplace jamais sans feutres et crayons. Dès le début, Graine Graphique attire des projets autour du développement durable. « C’est sans doute dû au départ au nom que j’ai choisi, même si je ne me présentais pas sous cet angle », s’amuse Ludivine Gourdré. Mais depuis cette année, de cette particularité, la jeune femme a fait une spécialité. Elle a en effet décidé de se former à l’éco-conception graphique. Car oui, cela existe. « Par exemple, en imprimé, il s’agit de limiter la quantité d’encre qu’un logo va nécessiter, notamment le noir, et le vert, qui est la couleur la plus toxique en encre. Pour le web par contre, si on a un fond noir cela consomme moins d’énergie. On peut aussi jouer sur la police de caractère », détaille-t-elle. L’éco-conception graphique est aujourd’hui devenue un axe de développement pour Graine Graphique, les entreprises y étant de plus en plus sensibles.

« La sororité ce n’est pas un mythe ! »

Pour Ludivine Gourdré, qui a beaucoup appris son métier sur le tas, la formation continue est un jalon important. Elle a notamment suivi une formation à la facilitation graphique chez Sens & Co. Et puis une autre sur l’intelligence collective, cette fois-ci dispensée par Femmes de Bretagne, réseau dont elle est adhérente depuis ses débuts. « Cela m’a donné envie d’aller plus loin dans la facilitation de réunion, confie-t-elle. D’ailleurs, j’ai été tellement bien accueillie par Femmes de Bretagne que j’ai eu envie de faire connaître l’association et de participer à créer du lien entre les adhérentes. » C’est ainsi qu’elle se retrouve coordinatrice de la zone Rennes Nord, dès septembre 2020. « Quand j’ai intégré le réseau, cela m’a donné beaucoup de contacts, même si ce n’est pas un réseau business. Et puis, on a toutes des projets qui démarrent, on s’y sent reconnu, et ça, c’est bénéfique. » Au sein de son territoire, Ludivine Gourdré anime des ateliers, notamment autour de la communication responsable, mais pas seulement. « Je voudrais créer encore plus de lien, organiser davantage de rencontres. Pour cela, j’en appelle à d’autres, pour me rejoindre à la coordination. Car plus nous serons nombreuses plus nous irons loin. La sororité, ce n’est pas un mythe, ça fonctionne vraiment ! »