Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Sandrine Laporal : Un caméléon du conseil en stratégie SEO

Sandrine Laporal

Avant de lancer Alicia au pays du web, son agence de rédaction web et conseil en référencement naturel à Vannes, Sandrine Laporal a été un véritable caméléon dans sa vie professionnelle. Multipliant les expériences. Ajoutant de la vie à sa vie. Petit à petit, un fil rouge a tracé son chemin : l’art de raconter des histoires et le talent de mettre en lumière celui des autres.

Quand vous lui demandez quel est son parcours, Sandrine Laporal ouvre de grands yeux. « C’est un peu le parcours d’un caméléon », sourit-elle. « Rien de linéaire. » Et pour cause ! Originaire de Saint-Nazaire, Sandrine Laporal a multiplié les reconversions avant de trouver véritablement sa voie : celle de l’indépendance. En créant son auto-entreprise de rédaction web et conseil en stratégie SEO à Vannes, cette passionnée de course à pied entreprend un nouveau marathon qui exige une forte endurance. Celui de la création d’entreprise.

Commerce, bâtiment, industrie

Sandrine Laporal cultive la polyvalence. Après un BTS Assistante de gestion, elle travaille dans une quincaillerie familiale, devient commerciale sédentaire, puis assistante de maître d’œuvre sur un chantier aux côtés de 200 ouvriers, assistante de direction dans un centre commercial avant de retourner sur les bancs de l’école pour une licence professionnelle gestion de la production industrielle. Intérimaire chez un sous-traitant aéronautique pendant deux ans, elle quitte tout pour une aventure folle : traverser le Canada d’Ouest en Est à vélo !

8 200 km à vélo au Canada

Durant quatre mois en 2015, Sandrine parcourt plus de 8 200 km à la force de ses mollets. En autonomie complète, équipée d’une toile de tente et de quelques vivres dans ses sacoches, Sandrine opère non seulement une introspection mais réalise aussi des rencontres incroyables. De Vancouver jusqu’en Gaspésie, en passant par les Rocheuses canadiennes et Montréal, Sandrine découvre la vraie liberté. Son aventure, elle la raconte chaque soir sur un blog qui devient une référence pour les Français et les Canadiens souhaitant voyager à vélo dans cette contrée. A son retour, impossible de reprendre dans l’industrie, sa vie a changé. Elle se réoriente dans l’univers du cycle et s’inscrit à une formation à Quimper. Mais, une nuit, elle est réveillée par une douleur atroce dans la poitrine.  

Conseillère en mobilité

« Je n’ai pas pu finir ma formation car on m’a diagnostiqué un cancer du sein », raconte-t-elle. Loin d’être découragée par ce coup du sort, elle passe son examen de simulation de vente à la sortie de sa première chimiothérapie. Six mois après la fin des traitements, elle se lance un défi : courir son premier marathon à Vannes, pour se prouver que la vie est plus forte que la maladie. Embauchée chez Cycles Chedaleux à Saint-Avé, elle se spécialise dans le vélo comme outil de mobilité. « Je n’ai jamais vu autant de vélos électriques et de vélos cargos dans Vannes que cette année ! Les choses sont en train de changer en matière de mobilité », observe-t-elle.

La rédaction, nouvel oxygène

Pour son employeur, elle s’appuie sur son expérience canadienne, sa passion pour la rédaction, découverte aussi au travers du bénévolat pour des webzines quelques années plus tôt. Elle gère alors réseaux sociaux et blog, permettant à l’enseigne de gagner en référencement naturel. Puis, le premier confinement tombe en mars 2020. « Je me suis retrouvée seule chez moi à me poser des questions sur mon avenir. Je me suis alors autoformée sur la rédaction web pour grandir en compétences », indique-t-elle.

Mettre en lumière les histoires et les savoir-faire

Guidée par son instinct, elle se lance dans l’aventure de l’entreprenariat en septembre 2020, avec Alicia au pays du web. Elle propose ses services aux TPE et artisans en matière de référencement naturel et de rédaction de blog ou site internet. « Je réalise un audit de site, une étude des mots-clés et optimise leurs outils web. Mon objectif est d’apporter de la valeur ajoutée pour qu’ils soient plus visibles sur le net et ainsi améliorer leurs ventes et leurs chiffres d’affaires ! » Son ambition ? Mettre en lumière les histoires et les savoir-faire de ses clients. Les retours positifs sont nombreux et l’encouragent. Sandrine Laporal collabore notamment avec un fabricant de serre de jardins à Carhaix, un spécialiste du permis bateau à Arzon ou un tapissier-décorateur à Pont-Château. Grâce à Femmes de Bretagne, elle sort de son isolement et rencontre des entrepreneures qui ont les mêmes problématiques. « C’est un vrai soutien bienveillant au quotidien », assure-t-elle.