Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Aude Samson : animatrice régionale pour 100 000 Entrepreneurs

Aude Samson, 32 ans, vit et travaille à Nantes où elle a suivi ses études, entre BTS NRC/Force de vente et Licence en Marketing-Communication. Après avoir travaillé dix ans en tant que commerciale dans le numérique, elle a rejoint l’association 100 000 Entrepreneurs où elle est animatrice régionale, dans les Pays de Loire et la Bretagne.

Pouvez-vous nous parler de 100 000 Entrepreneurs ?

100 000 Entrepreneurs est une association d’intérêt général, fondée en 2007 par Philippe Hayat et le Club Horizons. La première année, quelques 3 000 jeunes ont été sensibilisés. Aujourd’hui, présents sur tout le territoire, ce sont 100 000 jeunes par an qui ont l’opportunité de rencontrer des rôles modèles.La mission de 100 000 Entrepreneurs est de transmettre la culture et l’envie d’entreprendre aux 13-25 ans, de la 4eme à Bac +5 toutes filières confondues. Grâce aux nombreux témoignages réalisés en classe chaque année, l’association contribue à l’orientation et insertion professionnelle des jeunes, les encourage à réaliser leurs ambitions, leur montre qu’il n’y a pas de fatalité en raison de ses origines, de son genre ou territoire, leur transmet les valeurs entrepreneuriales. Finalement, être entrepreneur, c’est avant tout un état d’esprit. En tant qu’animatrice régionale des Pays de la Loire et de la Bretagne, mes objectifs sont de faire en sorte que chaque année de plus en plus de jeunes soient sensibilisés à l’entrepreneuriat au sens large et de contribuer au rapprochement entre l’école et le monde professionnel. De ce fait, je travaille quotidiennement en partenariat avec un certain nombre de réseaux de chefs d’entreprise locaux, avec les rectorats et la Région Pays de la Loire.

Quel est le lien avec Femmes de Bretagne ?

Nous avons trois actions phares : l’égalité des chances, la préparation des jeunes au monde de demain et la sensibilisation des jeunes – Femmes et Entrepreneuriat. C’est dans ce dernier contexte que 100 000 Entrepreneurs s’associe à Femmes de Bretagne pour appeler le réseau à se mobiliser chaque année, en mars. Initiée il y a 10 ans, l’opération est soutenue par le secrétariat d’état chargé des Droits des femmes, le ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et Bpifrance Création. Les « Semaines Femmes » s’étalent aujourd’hui sur trois semaines (du 07 au 25 mars 2022). Femmes de Bretagne s’associe sur le terrain, communique sur les actions menées par 100 000 Entrepreneurs et invite son réseau de femmes entrepreneures à promouvoir la culture entrepreneuriale, la réussite au féminin auprès des jeunes femmes et des jeunes hommes de 13 à 25 ans.

Quelle est votre vision de l’entrepreneuriat féminin ?

Je remarque qu’il y a de plus en plus de femmes entrepreneures, ce qui est très prometteur. Beaucoup créent leur propre emploi et assurent ! Cependant la présence de femmes cheffes d’entreprise plus grandes demeure largement minoritaire. Cela évolue, c’est encourageant, mais il y a encore tant à faire : des plafonds de verre à lever, des stéréotypes à casser, une prise de conscience et une action collective. Et cela commence dès le plus jeune âge. C’est en sensibilisant les jeunes en amont que nous pourrons faire évoluer les représentations de l’entreprenariat féminin, qui n’existe pas sans mixité.