Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Aurélie Noël-Hamon, maestria de la formation

A 35 ans, Aurélie Noël-Hamon a décidé de créer sa propre entreprise de formation à Rennes. Et par la même occasion de reprendre un deuxième organisme ! Rencontre avec la fondatrice de Maestrias.

Originaire de Vannes, Aurélie Noël-Hamon a toujours travaillé dans la formation. Après un BTS assistante de direction, elle est engagée au sein d’un organisme comme assistante, puis y gravit les échelons, devenant coordinatrice de formation. Afin de valider les compétences acquises sur le terrain, Aurélie reprend ensuite ses études, à Rennes, et obtient le titre de responsable de dispositif de formation. Une reconnaissance qui lui permet d’être embauchée dans une société spécialisée dans les formations des métiers de la propreté. Pendant cinq ans, elle y fait ses armes. Mais son âme d’entrepreneure prend le dessus. « Je voulais créer ou reprendre un organisme, raconte Aurélie Noël-Hamon. Pendant longtemps je ne me suis pas sentie prête, même si je n’ai jamais vu de barrière à l’entrepreneuriat. Dans ma vie personnelle, j’avais accompli des projets et je me disais qu’entreprendre aussi c’était possible. Mon expérience dans le salariat m’a finalement donné toutes les capacités pour prendre du recul. J’ai appris que quand il y a un problème, il y a une solution. Dans la vie de dirigeant il y a des vagues qui arrivent, mais on survit au lendemain ! ».

Mettre tous les moyens et y arriver

Fin prête, plus confiante, Aurélie Noël-Hamon se lance en janvier 2021, créant Maestrias, à Rennes. « Je me suis dit que j’allais y mettre tous mes moyen et y arriver », dit-elle simplement. Elle passe trois mois à travailler presque jour et nuit à son projet. « Pour lancer un organisme de formation, c’est beaucoup de papiers, mais je ne regrette pas mon choix », confie Aurélie. Maestrias doit avoir les habilitations pour chaque domaine. Elle propose des formations en propreté pour des entreprises du secteur, mais aussi des collectivités ou SIAE (structures d’insertion par l’activité économique), ainsi que des formations en sécurité et santé au travail (gestes et postures, CACES, électricité…). « Je propose même aux entreprises du placement de candidats en contrat de professionnalisation », ajoute la jeune femme, qui place l’humain au cœur de son quotidien.

S’écouter et aller au bout de ses envies

Passionnée, elle aime rendre service à ses clients. Toujours à l’écoute, rien ne lui fait peur ! Pas même de reprendre une entreprise alors qu’elle est en train de créer la sienne ! Et oui, Maestrias a repris un organisme de formation à Fougères, avec deux salariés. Aurélie Noël-Hamon gère donc déjà une équipe de quatre collaborateurs quelques mois seulement après le lancement de Maestrias. Si ça ce n’est pas être « maître » en opportunité ! « Il faut s’écouter, aller jusqu’au bout de ses envies. Mais ne pas y aller si on ne le sent pas », considère la jeune dirigeante.