Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Servanne Bigot Fondatrice de Bocaux Locos – Guérande (44) Une aventurière de folie !

Servanne est une entrepreneuse née. Chef d’entreprise à 21 ans, sa curiosité et son goût d’apprendre lui permettent de viser l’excellence et de relever sans cesse de nouveaux défis ! Elle a créé les Bocaux locos en 2016. L’entreprise propose une gamme de bocaux pour l’apéritif et un service traiteur.

Pourquoi le choix de l’univers de la cuisine ?

Ma mère tenait un restaurant, mon frère est chef, enfant j’allais souvent chez des amis restaurateurs, c’était mon univers. A 21 ans j’avais mon propre bar spécialisé dans les cocktails à Guérande et un de mes barmen est devenu champion de France, accédant aux championnats du monde à Las Vegas !

Cette phase m’a permis de développer mes compétences organoleptiques. J’ai alors décidé de goûter tous les aliments possibles et imaginables ! Puis la cuisine a été réservée au cercle privé, le temps de m’occuper de mes enfants avec un travail plus alimentaire.

En 2013 l’idée des Bocaux Locos germe dans mon esprit. En 2016 je fais ma première réunion avec Femmes de Bretagne. Je parle de mon projet, il prend vie à travers nos échanges. En 2017 un drame familial nous touche avec l’incendie de la ferme de mon mari. La remontée a été très difficile. Durant cette période, ma thérapie est passée par le besoin de créer et de cuisiner. Je lance alors un crowdfunding qui aboutit en quelques mois, là encore grâce à la mobilisation des Femmes de Bretagne. Un grand moment de ma vie. Bienveillance, soutien et rencontres m’aident à aller vers la lumière de nouveau. Je quitte mon travail et me lance dans l’aventure !

Quels sont les objectifs de ton entreprise ?

J’ai trois objectifs. Le premier c’est d’être au service des agriculteurs, de créer des recettes capables d’absorber et de valoriser leurs surplus de production. Je travaille en priorité avec les petits producteurs et avec les jeunes en phase d’installation.

Nous choisissons des légumes biologiques ou en cours de conversion. L’éthique occupe une part importante de mes préoccupations, j’ai à cœur que le rayonnement de l’entreprise bénéficie au plus grand nombre.

Le second objectif est de travailler à l’intégrité des produits. Nous sélections les matières première de qualité et nous nous affranchissons des additifs, ce qui implique un travail important de recherche et développement pour élaborer les recettes. Un bocal sera toujours moins bon qu’un produit frais. Il faut viser l’excellence pour avoir un résultat satisfaisant.

Le troisième pilier ? Être drôle, inciter les gens à gouter les produits sans culpabilisation, titiller leur curiosité, les rassembler autour de valeurs positives : l’humour, le partage, le bon temps !

C’est en s’intéressant à nous que nos clients pourront découvrir les démarches zéro déchet, local, sélection des fournisseurs…

Toujours en quête de nouveaux défis ?

Oui, je ne veux pas que mon entreprise soit une cage dorée, j’ai besoin de la quitter de temps en temps pour me ressourcer, m’inspirer aussi ! Cette année je me suis beaucoup investie dans mon diplôme de conserveuse : j’ai repris l’école pour avoir les connaissance nécessaires en bactériologie et en chimie et décrocher mon agrément de pilote d’autoclave. Je vais être plus autonome dans mon travail et dans mes choix techniques pour préserver au mieux les couleurs, les goûts, les textures…

En ce moment j’apprends le coréen pour aller tester les kimchi !*

Ce voyage répond à un réel besoin, de me récompenser de mes efforts, mais aussi de me renouveler à travers un retour à la solitude…

* préparations à base de légumes lacto-fermentées

« J’ai toujours cru devoir faire mes preuves seule mais quand je regarde mon parcours, tout ce que j’ai fait de positif était basé sur l’échange. »

Insta https://www.instagram.com/bocauxlocos/?hl=fr

Facebook Loco https://www.facebook.com/pg/BocauxLocos/photos/?ref=page_internal