Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Marie Rio, co-gérante de Ker Feuchidoul (56) « Avec Femmes de Bretagne, j’ai surfé sur une planche de soutien »

Marie Rio est co-coordinatrice de Femmes de Bretagne à Lorient. Un réseau qu’elle a rejoint depuis Lille dans un premier temps pour reprendre racine en Bretagne et créer des connexions. Depuis l’été dernier, voilà qu’elle co-gère Ker Feuchidoul, une maison d’hôtes de caractère à Merlevenez.

Il paraît que les artistes sont de doux rêveurs. Voilà une femme de Bretagne qui flanque une sacrée volée à ce cliché bien dessiné. Marie Rio anticipe. Et mène ses projets à la baguette, épaulée par Bruno, son compagnon, expert ès business plan et budget prévisionnel. Il suffit de préciser que cette Bretonne exilée à Lille s’est inscrite sur le site de Femmes de Bretagne en septembre 2016, alors qu’elle n’a débarqué à Merlevenez que le 12 juillet 2017. « C’est même Bruno qui est tombé sur Femmes de Bretagne en cherchant sur internet ! », précise-t-elle justement. La raison de leur venue sur ce territoire ? Un changement de vie. La volonté d’ouvrir une maison d’hôte atypique. « Nous avions toujours travaillé avec des entreprises et nous voulions mener un projet avec une clientèle de particuliers. Et œuvrer dans une activité qui présente une certaine saisonnalité nous permettait de retrouver une qualité de vie recherchée et de nous laisser du temps pour nos projets personnels. » La peinture, en ce qui la concerne. Le milieu artistique, c’est de là que vient la co-gérante de Ker Feuchidoul, comme elle a nommé sa maison d’hôte de caractère.

Née à Lorient, Marie a grandi à Locmiquelic jusqu’à ses 18 ans. Deux années de Beaux-arts dans le Morbihan, puis la suivante à Nantes. Passionnée, elle s’essaie aux grandes écoles et décroche son ticket pour les Arts Déco, à Paris. Diplôme en poche, elle trouve un stage à  Lille, la suite la propulse dans une agence de publicité. Un métier qu’elle découvre. Après 5 ans, lassée mais rompue à la technique, elle s’envole sur la voie de l’indépendance en tant que graphiste. Un métier qu’elle a apprécié dans les moindres recoins tant l’art a toujours été son moyen d’expression favori. Cependant trente ans après, « la grosse ville, le métier, je commençais à avoir fait le tour de ces questions et avoir besoin d’air nouveau », confirme Marie, déterminée.

« Nous sommes des communicants, pas des bricoleurs. Nous ne souhaitions pas faire de travaux, en revanche, donner une âme à un lieu, cela on sait faire ! »

 S’ensuivent 32 visites de maisons entre Guidel et Saint-Gildas. Trente critères cerclent les recherches. La signature s’encre le 11 juillet 2017, Marie et Bruno déménagent le lendemain. Le 14, les premiers clients arrivent ! Tout est à penser pour créer un lieu mêlant l’Art avec un grand A et l’art de recevoir. Une marque s’impose aisément : Ker Feuchidoul. En Breton, feuchidoul signifie « enfant turbulent ». « Ma mémé Hélène m’appelait ainsi quand j’étais petite. Et Bruno était surnommé le «Spirou», c’est à dire  écureuil en Belgique. Nous sommes deux personnes très vives. » Pour le logo, une hermine toquée d’un chapeau de pirate s’accorde au lieu et à l’esprit.

D’extérieur, la demeure s’apparente à une maison bretonne soignée. Mais l’univers qui s’y développe ne se découvre qu’en poussant la porte. Le jardin fleuri et meublé de créations faites maison invite au voyage. Quant aux quatre élégantes chambres, elles sont toutes parfumées d’une thématique différente et valorisées par les tableaux de Marie. La décoration assortie, souvent chinée, accentue cet aménagement épuré et soigné. Les Korigans, la forêt enchantée, le vaisseau de la Licorne sont autant de mondes que l’on pénètre en effleurant les portes de chaque chambrée. Mais c’est Jeanne de Belleville qui attire tous les regards. Déjà parce qu’elle était femme corsaire. Ensuite parce que l’enluminure qui s’incruste délicatement dans le dos du lit est d’une beauté rare. Sobre et étincelante.

Ailleurs dans la maison, la cuisine est mise à disposition mais propose aussi une table succulente, produits frais et délicieux garantis. Le coin gourmand invite à la balade avec ses panneaux de distance et ses guides à disposition concoctés par Marie. De ses conseils restaurants à ses plages préférées, cette femme de Bretagne n’est pas avare en recommandations. Elle va même plus loin dans sa démarche. Feuchi Shop est le concept store qu’elle a imaginé au cœur de la maison d’hôte. Au rang des achats from BZH, des t-shirts dessinés par Marie « Feuchidoul » sont en vente. Unique et typique. Le couple propose encore des activités à ses visiteurs. Ateliers culinaires et artistiques, des randonnées, des promenades en canoë, de la pêche à pied ou du Qi Gong, des découvertes culturelles. Le tout, façon polyglotte ! Anglais, Néerlandais Italien, Espagnol,… Résultat : 80 % de leur clientèle est étrangère. Aujourd’hui Ker Feuchidoul est devenu partenaire officiel de la Marque Bretagne, et est labellisé 4 épis.

« Je propose aux femmes de Bretagne qui se lancent un « kit start-up » ou le nécessaire pour se doter d’une communication de base. »

C’est tout de même dans la langue de Molière que Marie exprime le mieux son expérience et son épanouissement. « Ici, je peux pratiquer mon tai chi sur la plage, nous sommes locavores, respirons l’air pur et profitons d’une belle région ». De son passé de graphiste, Marie n’a gardé que le meilleur. « Je propose aux femmes de Bretagne qui se lancent un « kit start-up » ou le nécessaire pour se doter d’une communication de base. J’aime trouver les bons noms d’entreprise, le logo et les symboles assortis. » Comme un juste retour à cette « planche de soutien » qu’elle a reçu de la part du réseau en arrivant à Merlevenez. Pourtant, l’atterrissage n’est pas encore complet. Avec cette maison d’hôte idéalement située entre Lorient, Quiberon et Auray, Marie souhaitait aussi s’accorder du temps pour sa passion intemporelle : la peinture. Si elle a mis son talent au profit de ses intérieurs, reste à présent à le coucher sur toile, comme elle apprécie le faire.  

Site webInstagram / Facebook

Mail : contact@kerfeuchidoul.bzh

Un portrait réalisé par la Plume Léonie Place,  Scribeuse, rédactrice de contes de faits