Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Angélique GROSJEAN, gérante du Cook’in Café à Saint-Malo (35)

Côté restauration, pas toujours évident de faire souffler un vent de nouveauté sur Saint-Malo. C’est pourtant le pari réussi d’Angélique et de son Cook’in Café, un lieu qui slalome avec brio entre les bourrasques touristiques et les airs de déjà-vu…

  

  À la genèse du projet, l’envie d’offrir aux femmes un lieu de détente et de travail des plus agréables. Une idée loin d’être futile dans une société où les cafés et restaurants ont longtemps été des territoires masculins : il y a une poignée de décennies en France, les femmes souhaitant pousser la porte d’un établissement de ce type sans être accompagnées par un homme étaient méprisées ou considérées comme indésirables. Quelques révolutions des mentalités plus tard, les femmes ont enfin pu s’accorder des moments de détente hors de leurs salons et boudoirs. Mais si l’ensemble des cafés et restaurants est aujourd’hui ouvert à tous, certaines se sentent encore mal à l’aise avec l’idée de s’attabler seules le temps d’un déjeuner, ou ne parviennent pas à trouver un cadre propice à quelques heures de travail ou de retrouvailles entre amies.

Concept aux multiples influences, le Cook’in Café fait tomber ces dernières appréhensions : difficile en effet de ne pas se sentir à sa place dans cet espace où le hygge (art de vivre danois) flirte avec l’ambiance chaleureuse des coffee-shop londoniens. L’établissement, ouvert en novembre 2017, a été entièrement imaginé et conceptualisé par sa gérante, Angélique. Lorsque le projet a pris forme, la jeune femme a eu un véritable coup de cœur pour l’espace et l’emplacement de cette ancienne poissonnerie. En effet, implanté à quelques encablures de Saint-Servan, à proximité immédiate du quartier en plein développement de la gare et le long d’un des axes principaux de Saint-Malo, le Cook’in Café pouvait difficilement bénéficier d’une meilleure situation. Le temps de troquer les vivariums et les étals contre du mobilier design et des accessoires déco, et le café-restaurant-boutique était né !

Avant de se lancer dans cette belle aventure, Angélique a cumulé un certain nombre d’expériences. Après des études orientées médico-social, dans l’idée de devenir éducatrice spécialisée, puis un poste de déléguée pharmaceutique, la jeune femme a décidé de s’orienter vers la restauration. Au fil des années, elle s’est forgée en autodidacte de solides connaissances, lui permettant de jongler avec les différentes casquettes propres à ce secteur professionnel. L’arrivée de sa fille lui a donné l’impulsion de monter une toute nouvelle affaire, et de clore le précédent chapitre : la gestion d’un restaurant à Cancale.

En quelques mois seulement, épaulée lors de certaines étapes d’aménagement par son amie Élise, décoratrice d’intérieur et responsable de la boutique de design Forma à Cancale, Angélique conçoit son lieu de travail sur-mesure. Côté cuisine, Romain, le cuisinier, élabore avec la jeune femme une carte à dominante végétarienne. Pour les saveurs, Angélique pioche dans ses souvenirs de voyages : Bali, la Thaïlande… lui inspirent des buddhas bowls aussi gourmands que healthy et  des plats aux notes épicées, le tout réalisé avec des produits frais du coin. Côté comptoir, des pâtisseries accompagnent les boissons à la carte : cafés corsés, thés délicatement parfumés, jus de fruits vitaminés, chocolats crémeux… Et pour la dégustation, tabourets hauts, canapés douillets, fauteuils cosy et chaises design se partagent les différents espaces du lieu.

À l’entrée, des étagères accueillent des objets de décoration, des bijoux des vêtements et des produits locaux ou issus du commerce équitable. L’occasion de dénicher une idée cadeau ou un petit coup de cœur au détour d’une pause café ou d’un déjeuner ! Régulièrement, le Cook’in Café accueille des réunions de travail ou des événements : marché de créateurs et ateliers se succèdent à la programmation.

Face à ces nombreux atouts, les clients répondent présents et, à l’heure du déjeuner, prennent d’assaut les tables. Loin de la clientèle de passage des établissements situés sur un circuit touristique, le Cook’in Café a su se forger un réseau d’habitués fidèles au lieu. Un succès des plus encourageants pour Angélique, qui songe à développer le concept dans un futur plus ou moins proche. Une annexe proposant des boissons, des pâtisseries et des plats en take-away, ou le lancement d’une franchise… Affaire à suivre !

Cook’in Café

A : 3 avenue Franklin Roosevelt à Saint-Malo

T : 02 99 56 48 88

Page Facebook / Compte Instagram

Un portrait réalisé par la Plume Charlotte Guillier, rédactrice web et print à Saint-Malo