Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Mary Naulin, Conseil en Management et Horse Coaching

Après un parcours de management de près de 25 ans dans le Groupe Chanel, Mary Naulin a créé Yaelie, une société de Horse Coaching intervenant partout en France. Elle invite à vivre une « expérience forte et fédératrice. »

Mary Naulin a grandi dans la forêt du Gâvre parmi les chevaux, les chats, les chiens, les poules… « Mon père tenait un centre équestre et ma mère, une parfumerie. À 3 ans, j’étais sur un cheval ! », se souvient-elle. Très vite, l’équitation devient sa passion, entre dressage, cours donnés à des jeunes et voltige, jusqu’aux championnats de France. 

Le goût du contact conduit Mary à suivre d’abord des études de communication. Elle poursuit par des formations de négociation. Elle intègre l’école de vente du groupe Xerox, réputée pour son parcours de management et de pilotage.

25 ans chez Chanel

En 1993, Mary entre chez Bourjois, société du groupe Chanel. Commerciale au démarrage, elle devient responsable régionale des ventes à seulement 26 ans ! Puis manager de la région Ouest avec 28 départements sous sa coupe et enfin Directrice des ventes. « J’étais alignée avec les valeurs du Groupe Chanel, qui cultive le potentiel humain et la liberté de la création. »

Pour sortir de sa zone de confort et développer encore ses compétences, Mary intègre le Master de « Direction commerciale et marketing » d’Audencia et choisit comme sujet de mémoire « Comment repenser le positionnement de l’entreprise avec des générations en pleine mutation ».

« Ces recherches ont mis à jour l’importance des « softs skills », ces compétences comportementales, émotionnelles, et relationnelles, dans le milieu du travail. » 

Elle décide alors de monter sa société « Mary Naulin Consulting » en 2020, avec un objectif : « accompagner les chefs d’entreprise, managers et entrepreneurs en mettant l’accent sur les soft skills ». 

Authenticité

Un an plus tard, Mary fait « le lien entre le cheval et le management. « Le cheval a besoin d’être en confiance pour comprendre les intentions de son interlocuteur… » Après une formation à l’Ifod, école de coaching à Paris, elle devient ainsi « Horse coach » pour les entreprises.

Objectifs : « Comprendre quelles sont les soft skills collectives et individuelles pour interagir et gagner en efficacité : se comprendre, s’entendre, partager les mêmes valeurs, motiver ses collaborateurs à venir travailler, apporter des solutions, lâcher prise, faire confiance. »

Pour Mary, « chaque individu a une responsabilité. Il doit être reconnu pour ce qu’il fait, et trouver sa place. La force de mon accompagnement, c’est de travailler sur l’authenticité de chacun. »

Mary choisit des lieux équestres d’exception pour apporter une réponse sur mesure à ses clients, sur l’ensemble du territoire. « Je commence mes journées en illustrant ma propre vulnérabilité au contact de chevaux que je ne connais pas. C’est beaucoup plus facile quand on est soi-même. Pour moi, le management, c’est un juste équilibre entre l’exigence et la bienveillance. »

Un travail d’introspection révélateur

Particularité : cet accompagnement se fait sans aucun contact physique avec le cheval. « Il a besoin d’être en confiance, avec une intention claire. C’est un miroir. Chacun est invité à faire un travail d’introspection. Les gens deviennent alors eux-mêmes, ce qui donne lieu à des prises de conscience. Le cheval révèle des axes d’amélioration. C’est dense et très riche. Une force ressort du collectif. Chacun identifie déjà des liens avec les nouvelles interactions professionnelles envisageables dans son entreprise. »

Complété par un débriefing à froid trois semaines plus tard et par un plan d’action, ce coaching fait des heureux : « Les participants se reconnectent entre eux et créent des liens. Ils ont pris conscience de l’importance de l’écoute, l’assertivité, l’échange, le lâcher prise et le partage. »

Des valeurs d’échange et d’écoute que Mary retrouve également dans le réseau nantais de Femmes de Bretagne, depuis un an : « J’ai tout de suite accroché. Ça s’est fait simplement et facilement. J’ai rencontré beaucoup de femmes entrepreneuses d’horizons différents. Ce qui m’a plu, c’est la diversité des profils et l’entraide généreuse, sereine et bienveillante. J’ai tout de suite eu envie de partager cette positive attitude. » Qui lui ressemble !

Site internet : www.yaelie.fr