Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Laëtitia Chédru : une « Happycultrice » au service de l’entreprise responsable

Laëtitia Chédru

La responsabilité sociétale des entreprises, et plus particulièrement l’engagement en faveur de l’environnement et de la qualité de vie au travail sont les moteurs de Laëtitia Chédru. Co-coordinatrice de Femmes de Bretagne à Ploërmel, elle crée en 2020 son entreprise : Worker Bee Happy.

Originaire de Normandie, Laëtitia Chédru a navigué en région parisienne et en Auvergne avant de poser ses valises dans le Morbihan, tombée d’amour pour la région de Vannes. La jeune femme est alors directrice adjointe de Nature et Découvertes, dans le centre-ville de la cité médiévale. Son parcours universitaire en science de l’environnement s’est enrichi au fil des ans de compétences opérationnelles et de management dans une entreprise pour laquelle la nature n’est pas un vain mot. « C’est véritablement la ligne de conduite de Nature et Découvertes, ancrée dans le cœur de métier de l’enseigne. J’y ai beaucoup appris sur la qualité des relations entre collaborateurs », reconnaît Laëtitia. 

A la barre du commerce vannetais pendant cinq ans, l’enseigne envisage déjà de muter la jeune femme vers une autre antenne en France. Sauf que son cœur s’est ancré là. Alors, elle décide de quitter le navire et de voguer par elle-même dans les eaux de l’entrepreneuriat. Une vraie reconversion ! Fin 2018, Laëtitia pense alors à la nouvelle vie qui l’attend et mûrit le projet de création de son entreprise. « J’avais envie de garder le côté environnement parce que c’est le fil rouge de parcours depuis toujours. Mais je voulais pouvoir y apporter encore plus d’humain », indique-t-elle.

« Worker Bee Happy » : cultiver le bien-être au travail

La RSE, appuyée sur les piliers de l’économie, du social et de l’environnement, est véritablement ce qui l’inspire. Formée aux nouvelles normes ISO 26000 et à la fabrique Spinoza en matière de qualité de vie au travail, Laëtitia crée alors Worker Bee Happy. « Bee », jeu de mots entre l’abeille et le verbe être, en anglais, qui souligne son envie de collaboration et de naturalité au sein de l’entreprise. Sa nouvelle activité propose du conseil et de l’accompagnement auprès des entreprises, TPE et PME, dans une démarche de stratégie RSE. « Je m’inscris sur le moyen et long terme », explique-t-elle. « S’adapter aux contraintes environnementales est devenue une nécessité pour toutes les entreprises. Cela implique une réflexion sur le mode de fonctionnement et le sens que les organisations veulent donner à l’intérieur comme à l’extérieur ».

Intelligence collective et collaborative

Laëtitia Chédru aborde alors l’intelligence collective et collaborative. « Tous les collaborateurs doivent se sentir impliqués par une telle démarche de changement, sinon ça ne marche pas. » Elle s’appuie sur des outils éprouvés lors d’ateliers en France : la fresque du climat, la fresque océane et la fresque de la renaissance écologique. « On déroule les actions humaines dans le temps, leurs causes et leurs conséquences sur le dérèglement climatique. En parallèle, l’entreprise peut alors identifier ses propres impacts sur l’environnement et relever de nouveaux enjeux ». Aux côtés de Laëtitia Chédru, l’entreprise apprend comment agir à son niveau. « L’objectif est de mettre en place un plan sur cinq ou dix ans de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, avec des points d’étapes atteignables et cohérents avec les enjeux de l’entreprise », précise Laëtitia Chédru. « Il s’agit d’aller plus loin que le tri des déchets et le recyclage du papier ! » assure-t-elle.

Allégorie de la ville bas carbone : les solutions existent !

Inspirée par le film Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent, Laëtitia Chédru sait que les solutions existent. « La fresque sur la renaissance écologique est une allégorie de la ville bas carbone qui a réussi sa transformation. Toutes les solutions proposées sont réelles mais elles ne sont pas mises en place en un seul et même endroit », commente celle qui co-construit une nouvelle fresque à destination des métiers de l’événementiel, avec une quinzaine d’auteurs. « A l’initiative du Réseau Eco Evénement à Nantes, cette fresque met en perspective la raison d’être des événements et leur propose de faire autrement afin de réduire leur impact environnemental ». Exit les gobelets à usage unique et les milliers de flyers jetés à la poubelle… 

Co-coordinatrice de la section de Ploërmel de Femmes de Bretagne, Laëtitia Chédru y a puisé les informations nécessaires pour se lancer elle-même dans l’entreprenariat. Adepte des réseaux, bénévole de la commission Éducation à la Transition Écologique de l’association TERRITOIRE APPRENANT PAYS DE VANNES entre autres, elle apporte du lien, partage des expériences et propose des ateliers qui permettent à chacune de grandir dans leurs pratiques entrepreneuriales. Et de cultiver ce bien-être indispensable au travail.