« Je pense que lorsque l’on crée son entreprise, il faut être déterminée, avoir des certitudes et être passionnée. »

 Aujourd’hui en France, nous sommes plus de 30 millions à posséder un animal de compagnie, qu’il soit chien ou chat… Et ô combien il peut être difficile de nous absenter sans être assuré que ce dernier reste entre de bonnes mains.

Emmanuelle Corbel a eu la belle idée de créer son entreprise au Bono près d’Auray pour nous proposer, 7 jours sur 7, un service alliant présence et confiance. Extrait d’un échange empreint d’humanité avec une femme aussi généreuse que responsable et fiable. Portrait de la fondatrice d’ « Emm’Animaux56 », qui pose sur les « maîtres » un regard aussi bienveillant que sur nos compagnons à quatre pattes.

 

 

Peux-tu nous raconter ton parcours pour le moins singulier ?

 À l’origine je suis passionnée par les animaux… Mais avant de créer mon entreprise, j’ai travaillé dans un autre secteur. Ayant arrêté l’école à 17 ans, il m’a fallu revoir mon orientation et je suis devenue adjointe de sécurité dans un commissariat de police durant 5 ans. J’ai beaucoup aimé cette expérience. Malheureusement, pour raisons de santé, je n’ai pas pu accéder au concours me permettant de devenir fonctionnaire de police. J’ai donc dû faire des jobs purement alimentaires jusqu’en 2009. En 2010, un très grave souci médical nécessitant une opération m’a immobilisée… Et il m’a fallu  réapprendre notamment à marcher, ce qui n’était pas gagné au regard du diagnostic posé. Néanmoins nous avons tous des ressources ! Car 6 mois après, à force de persévérance, je retrouvais ma mobilité. Et j’ai suivi une formation via l’association « Cap Emploi » qui m’a permis d’apprendre le métier de secrétaire : j’ai alors travaillé en préfecture, à la MSA (Mutualité Sociale agricole) et à l’APF (Association des Paralysés de France). Finalement je me suis vite rendue compte que ce métier ne correspondait pas à mes attentes.

Est-ce à ce moment que tu as décidé de devenir chef d’entreprise ?

 Suite à mon problème de santé j’ai dû mettre en œuvre une procédure judiciaire contre une équipe soignante pour cause d’erreur médicale. À l’issue de 6 ans de bataille juridique, j’ai gagné et j’ai été dédommagée. L’idée de créer mon activité était latente ; j’ai donc décidé d’investir cet argent dans la création de mon entreprise actuelle, ouverte le 22 mai 2018.

« Je travaille en faisant ce que j’aimerais que l’on fasse pour moi si j’étais cliente. »

Quelle est ta mission ? Qui sont tes clients ? Quels sont tes tarifs ?

Je garde des animaux au domicile des particuliers dans un rayon d’environ 20 kilomètres autour de chez moi au Bono près d’Auray ; j’interviens chez les particuliers qui s’absentent, par exemple pour raison de vacances, de déplacement professionnel ou encore d’hospitalisation. Je m’occupe de chiens et de chats, même si j’ai souvent davantage de demandes concernant les chiens.

Ma clientèle compte autant de personnes seules que de couples, de 25 à 76 ans.

Il y a toujours un  entretien  préalable où je rencontre les maîtres et leurs animaux ; là nous convenons ensemble de leurs besoins. Je peux intervenir plusieurs fois par jour au domicile selon les souhaits. Mes interventions comprennent le nourrissage, la vérification de l’accès à de l’eau fraîche, la promenade pour les chiens, le nettoyage de la litière pour les chats, le jeu et les câlins. Je peux proposer une prestation ponctuelle comme un forfait car je m’adapte à la demande. Mes tarifs varient : pour les chiens de 12€ à 23€ la journée et pour les chats de 9€ à 19€. Je peux intervenir aussi bien auprès d’un animal qui nécessite la prestation complète que pour la balade d’un chien dont le propriétaire manque de temps : c’est très variable ! Bien entendu, les animaux ne font pas la distinction entre les week-ends et la semaine, je travaille alors bien sûr à la demande, du lundi au dimanche.

Faut-il une formation particulière pour exercer cette activité très en vogue ?

Comme je te l’ai dit les animaux sont une passion pour moi. D’ailleurs je suis également membre de l’association « Bêtes de Scènes » qui a pour objectif de recueillir des animaux  qu’elle place en familles d’accueil ; j’ai moi-même joué ce rôle en recueillant jusqu’à 12 chiens abandonnés depuis 2016.

Bien sûr, j’ai passé le Certificat de Capacité d’Animaux Domestiques : par cette formation on apprend à connaître les besoins vitaux, les gestes de secours, l’anatomie, le système de reproduction, ainsi que toute la réglementation. Elle est obligatoire et je déplore que certains s’en dispensent : il faut être très vigilant sur cet aspect. Je suis également titulaire de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours Animaliers. J’ajoute que mon entreprise est naturellement assurée spécifiquement.

 

 

Quelles sont les qualités nécessaires pour ce type d’entreprise ?

Il faut évidemment aimer les animaux, mais aussi les humains. Il est aussi important d’être en bonne santé car je suis amenée à me pencher, à marcher dehors avec les animaux parfois d’important gabarit, et je fais parfois jusqu’à 3 heures de promenades par jour quelle que soit la météo car j’ai conçu un circuit. Autre exigence : avoir le sens des responsabilités, car les gens me confient des animaux auxquels ils tiennent comme à un membre de leur famille et j’entre à leur domicile. C’est d’ailleurs pour cette raison que je préfère le terme « nounou pour animaux »  que celui plus officiel de « pet-sitter ». Plus largement, je travaille en faisant ce que j’aimerais que l’on fasse pour moi si j’étais cliente.

Je pense que lorsqu’on crée son entreprise, il faut être déterminée, avoir des certitudes et être passionnée.

Quels sont tes projets ? Et quelle est ton éthique ?

Je commence à travailler en partenariat avec des professionnels comme des vétérinaires et des toiletteurs. Quant à mon éthique, je privilégie l’éducation positive auprès des animaux : elle consiste à comprendre, à cadrer et ensuite à récompenser plutôt qu’à  punir.

Que penses-tu du réseau « Femmes de Bretagne » ?

 Je viens de le découvrir et le principe s’avère très intéressant, je suis moi-même dans un réseau : c’est très important d’échanger avec d’autres chefs d ‘entreprises.

Emm’Animaux 56 / emmanimaux56@gmail.com /  www.emmanimaux56.fr / facebook Emma’animaux56 / 06.27.14.42.77

Entretien réalisé par la Plume Dominique Thiamfondatrice de « La Boîte à Méthodes »

Catégories : BLOG