Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Mercredi, Novembre 15, 2017

Tara Mackenney, de l'association Kangaroo à Lesneven (29) : "Je dirais que mon objectif premier est simplement de communiquer le plaisir et le fun pour qu'enfants et adultes aient envie de découvrir et d'apprendre."

"Il n'est pas de bonne pédagogie qui ne commence par éveiller le désir d'apprendre". Ce regard exprimé par l'animateur et journaliste François De Closets rejoint bien l'approche de Tara Mackenney, une femme dont la soif d'apprendre, de partager et de transmettre constituent un vraie leitmotiv, tant au niveaux personnel que professionnel. Une démarche se reflétant pleinement dans l'activité qu'elle mène au sein de l'association Kangaroo dans le Finistère.
 

 
Tara, tu es originaire de Grande-Bretagne : un mot sur ton parcours personnel et professionnel avant ton arrivée en France ?

Je suis vieille alors j'ai fait plein de choses (rires) : libraire en Angleterre, bibliothécaire en France, guide touristique dans une mine d'or au Pays de Galles, chanteuse-conteuse et WWOOFeuse en Australie, Nouvelle-Zélande et Afrique du Sud.


Une fois arrivée en France, tu suis 
en 2002 un programme d'insertion à la langue française. Quel cheminement as-tu suivi ensuite dans les milieux professionnel et associatif ?

 
À mon arrivée en France, je ne parlais pas français. Alors, je dois un grand merci aux personnel de la Médiathèque de Bourges qui ont osé m'accueillir pour un stage incroyable de 3 mois dans le cadre du programme Léonardo. Puis je suis venue en Bretagne travailler comme assistante de langue pour l'IUFM de Quimper en hiver, et en été j'étais hôtesse d'accueil au centre nautique de Fouesnant. En même temps je me suis formée avec l'ABF (l'Association de Bibliothécaires de France) au titre d'auxiliaire de bibliothèque. Ensuite j'ai géré 3 bibliothèques municipales en Ille-et-Vilaine avec des équipes de bénévoles formidables.

Après avoir réussi le concours d'"Agent Qualifié" (que l'on appelle aujourd'hui "Adjoint du Patrimoine première classe"), je suis allée travailler à la bibliothèque de Saint-Brieuc. Puis, avec le concours de catégorie B en main, je suis devenue Adjointe de direction à la médiathèque de Lesneven dans le Nord-Finistère.

Pendant mon temps libre je suivais des cours de langue des signes et j'ai suivi un stage de Bébé Signe avec les formateurs de « Signe avec moi » qui sont maintenant « Bébé fais-moi signe ». J'ai créé ma première association en 2011. L'association « Eyes and ears » proposait alors des ateliers éveil pour enfants, éveil à l'anglais et éveil aux signes. Mais avec un enfant à charge et un travail à plein temps je trouvais difficile d'être partout à la fois. Alors j'ai arrêté l'association pour me concentrer sur mon emploi. Finalement a suivi une mauvaise expérience, de laquelle j'ai mis du temps à me remettre ; toutefois cela m'a donné le coup de pieds aux fesses qu'il fallait pour me lancer. Comme quoi parfois il faut un mal pour un bien.


 
"Mon approche n'est pas du tout académique. Par besoin de réciter la troisième personne du prétérit. À chaque séance, nous faisons des activités : cuisine, chant, dessin... Par ce biais, on engage les 2 hémisphères de notre cerveau, de manière à apprendre à s'exprimer d'une manière naturelle et sans gène, dans les situations de la vie quotidienne."


Parallèlement, tu continues à pratiquer le chant et le dessin ?

Oui, quand j'ai le temps ! Je chante avec la talentueuse Morgan Touzé. Notre groupe s'appele MagNa – chansons traditionnelles a capella celtiques, ukrainiennes et russes. Et on se produit dans des chapelles en Finistère et dans les Côtes-d'Armor. Quant au dessin, je ne l'ai pas pratiqué depuis un moment mais je viens d'apprendre qu'il y a des séances de dessin avec modèle vivant sur Brest : je pense donc m'y remettre bientôt.


Sur ton chemin, tu as aussi rencontré Polly Childerhouse, qui est à l'initiative de Kangaroo à Quimper. Peux-tu nous présenter cette association ?

Polly était assistante de langue en même temps que moi en 2003. Avant, elle était déjà professeure d'anglais. Intéressée par la parentalité, elle a fondé l'association à but non-lucratif Kangaroo en 2011. Elle organise des séances d'anglais, de massage bébé, de bébé signe, de gym poussette... Cette femme est très professionnelle, elle déborde aussi d'idées et d'énergie. C'est pour moi un honneur de pouvoir faire partie de son association.

 

 
En partenariat avec elle, tu as créé ta propre activité dans le Nord-Finistère. Peux-tu nous présenter tes services ?

Son association connaît un succès tel qu'elle cherche à élargir son activité avec d'autres intervenants. Le fait de faire partie de quelque chose de plus grand m'a rassurée. On se sent soutenu, on peut échanger.

Pour l'instant, je propose des séances ludiques d'anglais aux particuliers ainsi que des animations en bibliothèque, dans les écoles, les crèches et les relais assistantes maternelles : anglais, langue des signes française, comptines, jeux d'éveil musical. Des prestations élaborées sur-mesure ainsi que des formations sur la mise en place de projets.


Tes prestations s'adressent notamment aux enfants... ?

Oui. Cela doit être toutes ces années passées comme bibliothécaire jeunesse ! Ce qui est chouette chez les enfants, c'est que vous voyez tout de suite s'ils s'amusent ou non. Les enfants ne dissimulent pas. Alors c'est très gratifiant !


... mais aussi aux adultes ?

J'ai envie que le public aussi devienne acteur, alors je propose aussi des formations aux bénévoles de bibliothèques, aux assistantes maternelles, aux professionnels de crèches et aux parents.


 

 
En quoi ton approche se distingue-t-elle donc de cours d'anglais dits "classiques" ?

Mon approche n'est pas du tout académique. Par besoin de réciter la troisième personne du prétérit. 
À chaque séance nous faisons des activités : cuisine, chant, dessin... Par ce biais, on engage les 2 hémisphères de notre cerveau, de manière à apprendre à s'exprimer d'une manière naturelle et sans gène, dans les situations de la vie quotidienne.


Quels messages et valeurs souhaites-tu partager à travers ton activité ?

On pourrait parler de reconnaissance passive ou de l'apprentissage et l'utilisation de certains mots-clés. Mon approche s'ancre aussi dans la bienveillance, ainsi que dans le respect pour l'environnement et pour autrui. Mais je dirais que mon objectif premier est simplement de communiquer le plaisir et le fun pour qu'enfants et adultes aient envie de découvrir et d'apprendre.


Comment vis-tu le lancement de ton activité ?

Je sais que le lancement d'une activité exige un moment avant d'être connu(e), alors je me donne le temps. Mais j'ai beaucoup de chance : je rencontre tellement de soutien autour de moi : les lecteurs de la médiathèque où j'ai travaillée, les anciens partenaires des projets professionnels que j'ai menés, les amies de la bibliothèque où je suis bénévole... Ce soutien m'est important.

 

 
Un retour sur le dernier stage réalisé à Lesneven durant les vacances de la Toussaint ?

C'était très sympa. J'ai beaucoup pris à coeur le travail de préparation en amont des séances d'activités. Les enfants et les parents expriment avoir passé un bon moment ; et c'est finalement ça le plus important : que les enfants associent l'anglais avec le plaisir et qu'ils aient aussi envie d'apprendre. 3 des 6 enfants sont déjà réinscrits pour la prochaine journée à venir, en décembre !


Une anecdote à nous partager ?


J'ai eu l'occasion de lire le livre "Chhht" de Sally Grindley lors d'un accueil de classe à la bibliothèque de Theil-de-Bretagne (35). La semaine suivante, une jeune fille de cette classe est venue à la bibliothèque en compagnie d'une amie qui n'était jamais venue auparavant. Elles se sont installées au fond de la salle. La première fille a alors pris le livre de Grindley et l'a lu à son amie, en utilisant les mêmes intonations que j'avais employées. L'autre fille écoutait, bouche ouverte, émerveillée. Et je me suis dit : "C'est pour ça que je fais tout que je fais !"


Que penses-tu du réseau Femmes de Bretagne ? Quels conseils donnerais-tu aux membres de notre réseau qui souhaiteraient elles aussi réaliser leur projet ?

Le fait de savoir que l'on peut s'appuyer sur un réseau est très rassurant. Pouvoir parler avec des gens qui sont déjà passés par là, qui peuvent vous encourager, vous conseiller, c'est très précieux.


 


Quels sont tes prochains événements à venir ? Des projets à nous partager ?
 
Les rendez-vous à venir :
Le 13 décembre :
 Comptines et histoires de Noël à la bibliothèque de Ploudaniel (29)
Le 23 décembre : Une journée d'anglais pour enfants à Lesneven (29) (il reste une place alors faut faire vite si vous voulez vous inscrire)
À partir de janvier : Les séances mensuelles de conversation anglaise pour adultes vont commencer. Il reste 3 places (je limite toujours à 6 places pour encourager un maximum d'échanges et de communication).

Pour les projets :
Je rêve de travailler avec le festival Petite marée ainsi que de proposer des formations.
Je suis également en train de contacter bibliothèques, crèches, REPAM et écoles. En ce moment ils sont en train de réfléchir sur l'année prochaine avant de monter leur budget, alors je croise les doigts !

De même avec les bibliothèques départementales, qui proposent beaucoup d'animations chaque année pour les bénévoles et salariés des bibliothèques.


Pour te découvrir plus encore ? Te suivre ? Te contacter ?

Le site web de Kangaroo à Quimper. 
La page Facebook de l'association Kangaroo, antenne de Lesneven. 
email : tara.mackenney@free.fr
téléphone : 06 72 20 26 91.



 
Un entretien mené par la Plume Virginie Le Gall,
experte en blogging et blogueuse pour Mamezell' en Finistère
Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -