Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Lundi, Avril 10, 2017

Morgane Bernard, technicienne électrotechnique et automatisme chez Ariès Alliance (44) : “Il faut tout mettre en oeuvre pour faire ce dont on a envie, car c’est génial d‘aimer ce qu’on fait !"

Peu nombreuses sont encore les femmes qui travaillent au sein des filières ingénieures. Dans le cadre de notre partenariat avec Ariès Alliance, leader mondial en fabrication de pièces et de machines dans l’aéronautique, nous vous partageons des portraits de femmes qui oeuvrent dans ce domaine. Après l’interview d'Eric Guyon, Président de l'entreprise Ariès Alliance à Nantes, nous avons brossé le portrait de Dominique Lescroart, directrice industrielle, et Inès Torlay, ingénieure procédés et matériaux. Voici celui de Morgane Bernard, technicienne électrotechnique et automatisme… et bientôt maman !


Morgane, en quoi consiste votre métier chez Ariès Alliance ?

Je travaille au bureau d’études électrotechnique : ma mission consiste à élaborer des schémas électriques des presses, je veille aussi au bon cheminement des passages électriques en accord avec les BE méca et hydraulique et le service montage.


 


Quelles études avez-vous réalisées et comment êtes-vous entrée dans le monde du travail ?

J’ai d’abord passé un bac S Sciences de l’ingénieur ; j’ai ensuite pris la voie d’un DUT Génie Électrique, puis j’ai réalisé une licence professionnelle electrotechnique. Après un stage de fin d’études concluant, j’ai déposé mon CV sur le site de recrutement Monster. C’est ainsi que j’ai trouvé mon premier poste !


Comment êtes-vous venue à vous diriger vers ce parcours à la fois scientifique et technique ?

Je dois dire que j’ai toujours eu une relation assez fusionnelle avec mon papa électricien. Cela a aussi entretenu mon goût pour les matières logiques. De fil en aiguille, j’ai donc choisi la voie des filières scientifiques. Tout ça s’est fait très naturellement. Bien sûr, mes études m’ont amenée à travailler dans un milieu plutôt masculin et je l’ai bien vécu. Je pense qu’une femme dans un milieu d’homme apporte un regard neuf. On apprend toujours les uns des autres. Aujourd’hui je me sens bien dans ma vie : j’aime mon travail et mes collègues ; je me sens aussi bien dans mon entreprise.


À présent que vous êtes salariée, qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier chez Ariès Alliance ?

On apprend toujours en travaillant ici. L’ambiance est bonne, c’est donc un plaisir de travailler en équipe. Pour la conception de la presse, je suis amenée à échanger avec les bureaux d’études mécanique, hydraulique et informatique. Ensuite, lorsque la presse est en cours de montage, avant la réception avec le client, j’échange aussi avec les services montage et essais. Je suis aussi très heureuse d’être dans une entreprise à une échelle internationale. Je me plais beaucoup ici !


Vous attendez aussi un heureux événement...

Ma grossesse a été très acceptée par Ariès Alliance. Nos statuts sociaux permettent d’ailleurs à l’entreprise de s’adapter à mes rendez-vous médicaux : grâce à la convention collective, j’ai en effet le droit à des horaires variables. Je trouve cela idéal : je peux ainsi assurer mes rendez-vous médicaux tout en m’épanouissant au travail, car j’avais envie de finir mes projets avant de partir en congé maternité.


Quels messages souhaitez-vous transmettre à votre enfant à venir ?

Je pense lui dire qu’il faut croire en soi. Qu’il faut tout mettre en oeuvre pour faire ce dont il a envie, car c’est génial d‘aimer ce qu’on fait !



 
Un entretien mené par la Plume Virginie Le Gall,
experte en blogging chez Mamezell' en Finistère
et blogueuse chez Mamezell' fait son reuz
Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -