Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Lundi, Décembre 5, 2016

Michel Ruiz, fondateur de l'application web Paravecmoi (56) : "C’est avant tout les différentes erreurs et échecs que j’ai pu rencontrer par le passé qui m’ont conduit à éviter certains écueils pour mon projet actuel"

Il paraît que les bretons sont de vrais voyageurs. Michel Ruiz, installé dans le Morbihan, est un de ceux-là. Partant du principe que « le voyage est la seule chose qu’on achète et qui nous rend plus riche », ce passionné a eu l'envie de faciliter l'accès aux voyages. Interview d'un entrepreneur aventurier, porteur du projet Paravecmoi.


Michel Ruiz, vous êtes l'initiateur du projet Paravecmoi. En quoi consiste votre application web ?

Paravecmoi est une solution collaborative gratuite destinée à effectuer la mise en relation de personnes désirant partir avec un(e) co-voyageur(se) afin de réduire les surcoûts liés à une réservation en single.

 


A qui s'adresse vos services ?

Nos services s’adressent à l’ensemble des personnes seules ou en situation monoparentale souhaitant partir en voyage en club, croisière, circuits… qui sont souvent effrayées par le surcoût lié au départ en solo et/ou qui recherchent une personne partageant les mêmes affinités afin de partir accompagné(e)s et aussi rassuré(e)s. 



Vous teniez d'abord un blog centré sur les voyages.. Comment est née l'idée de le faire évoluer jusqu'à ce nouveau concept ?

J’ai toujours été passionné par le voyage. La baseline de mon blog était « le voyage est la seule chose qu’on achète et qui nous rend plus riche »
Lors de multiples voyages, notamment pendant d’une croisière en Grèce, j’avais pu remarquer que les voyageurs seul(e)s pouvaient payer jusqu'à deux fois le prix que nous avions payé mon épouse et moi. Il y a environ un an et demi mon fils avait envie de partir faire un stage de kitesurf au Maroc ; il était seul, ses copains ne voulant pas faire le stage, il a dû annuler n’ayant trouvé personne pour partir avec lui et confronté à un supplément single représentant 35% de surcoût au prix de son séjour.
C’est de là que mon idée de rencontre de co-voyageurs par appétence voyage est née.


Peut-on dire que le voyage est un marché en essor ?

Plus que jamais, le marché du tourisme représente la première place dans le domaine des ventes en ligne avec 43% de part de marché (source fevad 2015) et 77% des français partis en voyage en 2015 l’avaient préparé en consultant le web. Il est à noter également que la génération Y, constamment à la recherche d’expériences de vie, est fan de voyages.


Pour monter ce projet, vous avez aussi su tirer parti de vos expériences. Vous disiez que vos précédents "échecs" sont un tremplin pour mieux réussir ?

Mon parcours est atypique : j’ai d’abord été militaire, j’ai eu la chance de beaucoup voyager. Il y a 7 ans j’ai quitté l’institution défense, afin de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale en co-fondant un site e-commerce. C’est cette transition vers le digital qui m’a permis de me former au web-marketing, malheureusement nous n’avons pas résisté à la puissance des grands acteurs, dont Amazon, et avons dû déposer le bilan. C’est avant tout les différentes erreurs et échecs que j’ai pu rencontrer lors de cette aventure qui m’ont conduit à mieux apprécier le marché du web, à en comprendre les codes et usages et ainsi éviter certains écueils pour mon projet mais également pour les TPE et PME que je conseille aujourd’hui.


 
"Vous avez beau avoir la meilleure idée du monde, au moment de la développer, si vous n’avez pas les compétences en interne, cela vous demandera du temps et beaucoup d’argent. Pour parfaire mon projet, il me fallait donc une expertise en développement web et dans l’industrie du tourisme."
 

Etant vous-même spécialisé donc dans le webmarketing, vous avez su créer la plateforme et les pages réseaux sociaux liés à Paravecmoi. Quelles compétences avez-vous cherchées pour parfaire votre projet d'entreprise ? De là est née une association assez hors-du-commun... 

Le principal inconvénient lors de la création d’un projet est la maîtrise des coûts de réalisation, tout est histoire d’expertise. Vous avez beau avoir la meilleure idée du monde, au moment de la développer, si vous n’avez pas les compétences en interne, cela vous demandera du temps et beaucoup d’argent. Pour parfaire mon projet, il me fallait donc une expertise en développement web et dans l’industrie du tourisme.
Pour le développement web j’ai fait appel à une ancienne équipe qui m’a fait confiance, et pour l’industrie du tourisme j’ai fait appel à Michel-Yves Labbé (fondateur de Directours) que j’avais vu présenter son application « Départ demain » lors de l’émission Capital sur M6 .
J’ai rompu avec les usages du numérique en lui envoyant un courrier papier ; quelques temps plus tard, il m’envoyait un mail, il m’a fait confiance et nous sommes aujourd’hui associés dans l’aventure de Paravecmoi.


A ce jour, combien de membres compte l'équipe de Paravecmoi ?

Nous sommes aujourd’hui 4 associés. Michel-Yves apporte sa formidable expertise et réussite dans le monde du tourisme. Anthony Merzouki est notre responsable du développement numérique, il est aussi performant que polyvalent et partage avec nous la vision des nouveaux usages du numérique. Enfin la société Hephais,agence web reconnue, met à sa disposition moyens et compétences.


Ensemble vous avez établi une collaboration avec une plateforme de réservation de voyages. Quel est l'intérêt de ce partenariat ?

L’agence TDS dispose d’un call center dédié, spécialisé dans la réservation de produits à la demande. Réserver un voyage n’est pas quelque chose d’anodin, plus encore s’il s’agit de partir avec une personne rencontrée sur internet, les co-voyageurs ont besoin d’être rassurés en disposant d’un vrai tiers de confiance. Avec TDS ils pourront effectuer leur réservation en échangeant directement par téléphone et en s’assurant de la nature exacte du séjour, taille de la chambre, conditions du voyage… et surtout en réglant leur part du voyage individuellement.


Ainsi avec Paravecmoi, on peut : voyager, économiser... mais aussi "rencontrer" : Un mot sur votre système de concordance de profils entre les voyageurs ?

La rencontre est d’ailleurs la première phase, loin de la rencontre amoureuse largement présente sur le web. Paravecmoi se définit tout d’abord comme une plateforme orientée autour de la passion du voyage. Ainsi lorsque vous allez créer votre profil, c’est votre typologie de voyageur-vacancier qui sera mise en avant et qui sera matchée avec les autres co-voyageur(se)s.
La messagerie est anonyme, vous êtes présenté(e) par affinités voyage-vacances et vous acceptez ou non de tchatter via la messagerie intégrée à l’appli Paravecmoi. Vos données (noms, mail, téléphone) restent confidentielles à votre convenance.


 


Vous disiez "Le voyage, c'est la seule chose que l'on achète et qui nous rend toujours plus riche". Quelles valeurs souhaitez-vous défendre à travers votre activité ?

Je pense que l’industrie du numérique révolutionne les modèles traditionnels en mettant à notre disposition de formidables outils permettant de rompre avec les habitudes mais aussi de favoriser les échanges et la collaboration .
J’ai passé beaucoup de temps à essayer de comprendre les nouveaux modèles, en analysant l’ensemble des réussites du marché du web, j’ai repris les conseils lus dans un article de Jaques-Antoine Granjon (fondateur de Vente privée.com) : « Vous voulez savoir si votre idée est bonne ? Demandez-vous d’abord si elle change la vie des gens ? »
Je pense justement que Paravecmoi peut vraiment changer la vie des gens !! Le bonheur ne vaut que s’il est partagé, pour le voyage c’est la même chose, s’extasier seul devant la beauté du monde est terriblement frustrant.
Si vous faites le bilan, les plus belles relations naissent dans le partage des moments intenses.


Vous avez aussi pensé à garantir l'indépendance de chaque voyageur...

Tout à fait : le mode de réservation et de paiement individuel est la première forme d’indépendance du co-voyageur ; à cela s’ajoute une assurance en cas d’annulation d’un des 2 voyageurs, permettant au voyageur restant de partir malgré tout en prix duo s’il n’a pas trouvé de remplacant(e) pour le voyage. C’est unique sur le marché.


Votre site web dispose aussi d'une plateforme d'échange de photos de voyage. Comment vous est venue cette idée ?

Tout le monde ne peut pas toujours partir en voyage, par manque de temps, de moyens nécessaires. Mais aujourd’hui la plupart des personnes disposent du web, notre notion du partage consiste également à faire partager les photos de voyages par les fans de notre page Facebook qui compte aujourd’hui 16 000 passionnés de voyages. Depuis sa création nous avons reçu plus de 5000 photos en provenance des voyageurs en balade sur la planète. Vous n’avez pas besoin d’être un super photographe lorsqu’il s’agit de faire partager une émotion, aujourd’hui un simple smartphone suffit.
Dans une période particulièrement anxiogène nous mettons en avant les moments de bonheur et ça fait du bien…à tout le monde apparemment, vu le succès de notre page.


Des actus, des projets à nous partager chez Paravecmoi ?

Notre application est multi-format, web, ios, android, elle est en développement permanent, l’inscription est maintenant réalisable via facebook, nous intégrons prochainement la géolocalisation des co-voyageurs, afin d’améliorer l’expérience utilisateur et le confort. Il y a des améliorations tous les jours car le principe est nouveau et nous avons besoin des retours d’expérience des utilisateurs.


Pour suivre l'aventure de Paravecmoi et vous contacter ?

En plus du site web de Paravecmoi, .com, et .fr, nous sommes sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google + et Pinterest.



 
Une interview menée par la Plume Virginie Le Gall
experte en blogging pour Mamezell' en Finistère
et blogueuse pour Mamezell' fait son reuz
Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -