Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Mardi, Août 7, 2018

Isabelle Grall, praticienne psycho-corporelle sur Gouesnou, près de Brest (29) : "J’ai fait le choix d’accompagner toute personne à la recherche d’un mieux-être physique, émotionnel et/ou psychique par la voie du corps."

Isabelle Grall est praticienne psycho-corporelle spécialisée en MLC (méthode de libération des cuirasses) sur Gouesnou, près de Brest. Cette méthode méconnue est portée par Isabelle dans le Nord Finistère.

Cette discipline s’articule autour de mouvements du corps, pour être à l’écoute du corps et des émotions. L’objectif est de libérer les tensions au niveau du corps physique, de l’émotionnel et du psychisme. Découvrez Isabelle Grall, accompagnante du bien-être qui inspire la force tranquille.


 


Quel est ton parcours professionnel ?

J’ai été pédicure-podologue libérale pendant 13 ans, de 2002 à 2015 sur la commune de Guipavas près de Brest. Cette expérience professionnelle m’a permis de rencontrer les maux du corps. 
Étant sensible au vécu de chaque patient que j’ai rencontré, je me suis questionnée sur la relation Corps-Esprit.

Je me suis alors dirigée vers la réflexologie plantaire chinoise qui m’a apporté la compréhension de l’interdépendance de chacune des parties du corps, tant au niveau physique qu’énergétique.

Toujours sur le chemin de la découverte de la grandeur de l’être humain et de ses propres ressources, je suis entrée dans l’enseignement « Corps à Cœur » de Marie-Lise Labonté en 2015. J’y ai vécu et étudié la méthode de libération des cuirasses© (MLC) pendant 2 années. J’ai appris à rencontrer le corps de la surface vers la profondeur par le mouvement d’éveil corporel.

J’ai pris conscience de la globalité du corps dans ses 3 dimensions : le Corps, les 
Émotions et l’Esprit. Car le corps a son langage authentique, il porte toute notre histoire et tout notre vécu. Aujourd’hui, j’ai fait le choix d’accompagner toute personne à la recherche d’un mieux-être physique, émotionnel et/ou psychique par la voie du corps. C’est dans ce sens que j’ai créé « l’Espace Corps » à Gouesnou en 2017.


La MLC est peu connue en comparaison du yoga, de la sophrologie, de la méditation… Peux-tu expliquer aux néophytes, ce qu’est la MLC ? Comment se déroule une séance ?

La méthode de libération des cuirasses est une approche globale du corps dans ses 3 dimensions : Corps, 
Émotions, Esprit.

De notre vie intra-utérine à aujourd’hui, nous vivons des situations que nous pouvons percevoir comme dangereuses ou agressives. Instinctivement, nous nous protégeons en nous mettant inconsciemment en tension physique (blocage de la respiration, fermeture des épaules, des hanches, resserrement des mâchoires,…), émotionnelle (refoulement de la colère, de la tristesse, de la joie,…), et psychique (conclusion négative de la situation généralisée pour toutes les autres situations qui réactiveront le stress).

Comme ces réactions de protection sont inconscientes, les tensions (=cuirasses) s’installent et s’accumulent à notre insu, jusqu’à nous amener au mal-être voire à la maladie.

La MLC a pour but de délier les tensions du corps de la surface vers la profondeur par le mouvement d’éveil corporel simple et doux guidé par ma voix. Les mouvements se font debout, assis ou allongé sur un tapis, à l’aide d’outils comme des balles mousses, des balles de tennis, des rondins remplis de cosses de sarrasin, des bâtons mousses… Les instruments viennent ouvrir, masser et libérer les tensions corporelles.

Le participant est invité à être à l’écoute de son monde intérieur et de ses sensations pendant la séance, sans esprit de performance ni obligation. Les mouvements se pratiquent pendant 45-50 minutes et sont suivis d’un temps de partage et d’écoute de 10-15 minutes. La MLC ne demande aucune aptitude physique particulière et s’adresse à tous âges. Elle se pratique en séances individuelles ou collectives sous forme de cycle de 8, 10 ou 12 séances. La MLC ne remplace en aucun cas à un traitement médical, elle se veut être une aide, un accompagnement vers un mieux-être global.


 


La communication est essentielle pour faire connaître cette forme d’accompagnement qu’est la MLC. Tu organises des conférences, des ateliers et des stages pour diffuser au plus grand nombre. À quel public s’adresse la MLC ?

Si vous vous sentez bloqués, rigidifiés, dans un corps qui ne vous plaît pas, avec lequel vous êtes en conflit plutôt qu’en union.
Si vous êtes fréquemment submergés, envahis par des émotions qui prennent toute la place, trop de place, ou au contraire que vous vous trouvez insensibles, froids plutôt que de vivre et d’être maîtres de vos émotions.
Si vous sentez que vous êtes envahis par un mental trop présent, qui tourne en boucle à parfois vous empêcher de dormir, des peurs qui vous limitent, un état de stress permanent au lieu d’avoir du recul sur les situations qui se présentent à vous.
Si vous souhaitez entrer dans une plus vaste compréhension et connaissance de vous-mêmes.
... Alors la MLC peut vous accompagner vers l’un ou l’autre de vos objectifs par la porte d’entrée du corps.


En fonction du mode de vie, de l’agenda et des besoins de chacun, la MLC peut être pratiquée en séance collective ou individuelle. Quelles sont les différences pour une pratique en groupe ou seule, avec une praticienne MLC ?

La pratique en séance MLC individuelle est centrée sur l’objectif et l’évolution dans le mouvement propres au participant. Cela amène une rencontre personnalisée avec l’avantage d’être guidé en fonction de ses besoins.

La pratique en séance MLC collective regroupe un certain nombre de participants, au minimum 3. Avant de débuter le cycle, en général 10 séances sur 10 semaines, un rendez-vous individuel a lieu afin d’établir une première rencontre et de mettre en place les besoins de chacun. Le groupe est guidé dans les mêmes mouvements et chaque participant vit le mouvement à hauteur de ce qu’il peut accueillir, à l’écoute de ses sensations. Les partages en fin de séance de groupe ont l’avantage de faire résonnance parfois sur son propre vécu.


 
"Mes projets sont vastes ! Plus j’avance dans ma nouvelle activité, plus j’ai des idées qui arrivent ! C’est très réjouissant !"


Les entreprises sont de plus en plus attentives au bien-être des salariés. Elles peuvent te solliciter pour proposer la MLC. Comment peut-elle être une aide au sein de l’entreprise ? Comment se déroule une intervention de ce type ?

La MLC apporte en premier lieu une pause bien-être dans l’univers du professionnel, dans laquelle il peut se ressourcer, se prendre un temps avec soi afin de se recentrer. Ce qui amène une meilleure écoute, une plus grande disponibilité à l’échange, aux projets, une plus grande créativité.

Il arrive que les postures de travail ne soient pas ergonomiques et que certains professionnels se sentent en tension pour cette raison. La MLC leur offre un temps pour prendre soin d’eux, pour bouger leur corps en douceur et y dénouer les crispations. Ce qui apporte une plus grande vitalité, plus d’enthousiasme et d’action dans leur projet.

L’intervention d’une pratique MLC en entreprise peut se présenter sous forme hebdomadaire le midi, pendant 45 minutes maximum. Les mouvements ne nécessitent pas de prendre une douche après ou de se changer, ce qui permet d’optimiser le temps. Il est aussi possible d’aborder un thème lors d’un séminaire de 1, 2 ou 3 jours.


En tant que réseau d’entraide professionnel, Femmes de Bretagne aide les cheffes d’entreprises à communiquer sur leur activité et activer le bouche-à-oreille. Que t’apporte le réseau Femmes de Bretagne du Nord Finistère ?

Le réseau Femmes de Bretagne du Nord Finistère m’apporte plein de belles rencontres. Elles sont toutes enrichissantes et permettent d’échanger sur le parcours de chacune, de connaître différents corps de métiers et d’établir des partenariats professionnels. Ce qui m'a le plus surprise, c’est la fluidité dans le réseau. Souvent habituée à ouvrir mon chemin seule, je découvre par le réseau Femmes de Bretagne une entraide généreuse et bienveillante.


 


Ton entreprise de MLC est destinée à prendre de l’ampleur au cours de prochains mois, avec plus de clients, d’ateliers… Quels sont les projets pour ton entreprise pour les mois à venir ?

Mes projets sont vastes ! Plus j’avance dans ma nouvelle activité, plus j’ai des idées qui arrivent ! C’est très réjouissant ! J’ai le projet d’ouvrir des cycles qui allient le corps et une autre pratique, j’aime pratiquer avec d’autres professionnels du bien-être. 
À venir, un cycle « corps et voix » avec Karine Séban.

Je mets en place à partir de fin août des cycles courts collectifs à thème de 5 séances dans le but d’avoir une première approche avec la méthode. Je voudrais créer des séminaires sur des thèmes qui me tiennent à cœur, je suis toujours en réflexion à ce sujet…


Contact :

Site web d'Isabelle Grall
Sa page Facebook


 

Un entretien mené par la Plume Aurélie Bégat,
rédactrice web (29)
Article rédigé par :
Aurélie Bégat. -