Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Lundi, Septembre 12, 2016

Emeline Guilloux, masseuse professionnelle chez Les Sens du Monde (29) : "Croire en soi et être persévérante sont selon moi deux qualités intrinsèques au fait d’entreprendre"

Découvrir les services d'une masseuse professionnelle, c'est faire une rencontre. En faisant la connaissance d'Emeline Guilloux, j'ai découvert une femme accomplie. Cette interview fut l'occasion de mettre les mots sur la pratique, le regard et les choix de vie d'une femme de Bretagne à la fois discrète et en accord avec elle-même. Portrait de la fondatrice des "Sens du Monde" à Quimper et Plonéour-Lanvern (29). 


Emeline, si tu devais te définir en quelques mots ?

Humaine, sensible, déterminée.


 


Tu as créé en 2003 "Les Sens du Monde". En quoi consiste ton activité ?

« La Relaxation par le Toucher » est un toucher de relation au service du lâcher- prise et de la libération des tensions. Cette approche du corps répond au besoin de contact et de relâchement.

Au-delà de la détente procurée, le toucher développe des vertus bénéfiques sur les somatisations du corps ; dont les origines sont plus profondes que ne laissent paraître leurs manifestations. Un accompagnement qui allie présence, conscience relationnelle et savoir-faire pour une compréhension globale des déséquilibres physiologiques, posturaux, énergétiques et émotionnels.

Pour mettre en image ma pratique, j’ai invité il y a quelques années Frédérique Aguillon, photographe et amie, à poser son regard sur l’intimité de deux personnes dans le contact du massage. C’est une femme qui a toujours été sensible à la question du corps. Ce travail allait à l’encontre des tabous sur le toucher et montre à travers des clichés sobres et épurés la richesse et la profondeur du toucher, la diversité des corps et la puissance du lâcher-prise, possible grâce à la confiance mutuelle qui s’installe dans la relation du massage.


Un mot sur le nom de ton entreprise ? Comment a-t-il... pris sens ?!


« Les Sens du Monde » désigne que le monde sensitif, celui du corps et des sensations est archaïque et universel. Archaïque car être touché nous ramène fondamentalement à qui nous sommes, au contact de notre mémoire sensorielle. Et universel, car au travers du toucher et de la relation à l’autre, il y a parfois des choses qui nous dépassent, des choses plus grandes que nous.

J’aime beaucoup cette phrase de Maxence Fermine : « Il est vain d’espérer davantage que cette secrète harmonie qui nous unit momentanément au grand mystère des autres et nous permet de parcourir en leur compagnie une partie du chemin. »
 

Qu'est-ce qui t'a amenée à travailler dans le domaine du mieux-être ? 

Assez jeune vers 20 ans, j’ai eu cette conviction profonde que le choix de mon futur métier devait correspondre à mes aspirations de vie et participer à mon épanouissement personnel. C’était une nécessité. Ma grand-mère maternelle a joué un rôle important pour pouvoir assumer ce choix. Mon parcours est le fruit de rencontres, de transmissions directes et de formations certifiantes.

J’ai suivi des formations par le biais d’organismes privés en France et en Suisse. J’ai conforté ces connaissances par deux expériences en cabinet, l’une chez Marc Garandel, kinésithérapeute aveugle de Carhaix et l’autre chez Jean-Pol Saillour, masso-thérapeute sur Crozon. Ces apprentissages ont été déterminants dans mon évolution professionnelle. Tous deux sont décédés aujourd’hui mais ils m’influencent chacun au quotidien dans mon travail.

La formation continue me permet d’approfondir mes connaissances et de compléter mon offre de soins. Le travail sur soi et de celui de supervision est aussi très important et régulier afin d’apporter le recul et la neutralité nécessaire à ma pratique.

L’expérience professionnelle nourrit mon cheminement personnel et inversement.


Quelles prestations proposes-tu ? A qui ?

Le Drainage lymphatique est une pratique de santé et une méthode manuelle de stimulation du système lymphatique. Il existe de nombreuses applications de la méthode, aussi bien esthétiques que thérapeutiques. Un bilan personnalisé permet d’évaluer selon les besoins, le nombre et la fréquence des séances.

Anma est un massage décontracturant et relaxant. Le toucher est doux mais ferme. Il vise un relâchement en profondeur. La séance est personnalisée ; rythmée par la respiration du massé et sa capacité à prendre contact avec ses propres sensations ; dans un abandon confiant et naturel.

Sportif : massage plus technique et dynamique, il aide à la prévention des blessures et à la récupération physique.

Femme enceinte/bébé/enfants : La grossesse, l’accouchement et les suites de couches sont successivement des étapes charnières dans la vie d’une femme. Prendre soin d’un corps qui se transforme, retrouver ses limites physiques après un accouchement, renforcer le lien d’attachement avec son enfant : le toucher accompagne en douceur cette grande aventure de l’enfantement.

Amincissement : Le tuina stimule, dynamise et draine l’organisme. Pour redessiner une silhouette, il faut activer le métabolisme et remettre du mouvement dans les tissus. C’est un complément efficace à un rééquilibrage alimentaire associé à une activité physique. C’est aussi parfois le « coup de main » nécessaire pour garder la motivation.

Rebozo : Le Rebozo est un tissu traditionnel mexicain qui a donné son nom à un soin féminin. Il est abordé comme un rituel de passage qui vient clore une étape de vie. Son but : sentir ses contours physiques et réunifier son schéma corporel pour se retrouver soi. Le soin dure 2h30 et se compose d’un massage à 4 mains, d’un bain de vapeur, d’un emmaillotement et d’un enserrement du corps en 7 points clés successif : une expérience d’une grande force émotionnelle.


 

Depuis quelques années maintenant tu disposes de deux cabinets. Pourquoi ce choix ? En quoi te convient-il ?

Lorsque j’étais enceinte de mon fils il y a 5 ans, j’ai décidé de transféré mon activité de Quimper vers le pays bigouden. Travailler à la maison m’a donné un appui physique et moral pendant le temps de cette grossesse. Le bouche à oreille m’a permis de développer une clientèle localement et j’ai souhaité, à la reprise de mon activité, partager mon temps entre Quimper et Pont l’Abbé. J’apprécie la diversité des lieux et des gens qui les fréquentent.


Ces deux cabinets sont de vrais cocons de bien-être. Comment as-tu choisi de les disposer et de les décorer ? Dans quelle approche ?

Je choisi des matières nobles et naturelles comme le bois, la chaux, la laine. L’environnement et l’atmosphère d’un lieu sont aussi importants que ce qui s’y passe à l’intérieur. Ce sont des espaces qui me ressemblent.


 
"J’aime l’idée de pouvoir faire mes choix librement et celle de disposer de mon temps. (...)"


Ton cabinet de Quimper est partagé avec une autre professionnelle du bien-être ?

Stéphanie Cornen pratique le shiatsu traditionnel sur futon. C’est un art du toucher japonais qui a pour fondement la médecine traditionnelle chinoise. Il utilise le toucher par le biais de pressions et d’étirements pour rééquilibrer la circulation des flux énergétiques du corps.


Comment vis-tu l'expérience d'entreprendre ?

J’aime l’idée de pouvoir faire mes choix librement et celle de disposer de mon temps. J’ai expérimenté le travail salarié quelques mois, assez pour savoir que ce n’était pas fait pour moi. J’ai un rapport difficile à l’autorité et à la hiérarchie. 


Tu es aussi l'heureuse maman d'un petit garçon. Comment parviens-tu à concilier ta vie de femme, ta vie de mère et ta vie d'entrepreneure ?

Etre femme, mère, entrepreneuse : toutes ces parts coexistent assez bien je crois. J’ai besoin de temps : de temps personnel pour nourrir ma féminité, de temps ensemble avec ma famille et de temps pour gérer mon activité, pour me former, pour me questionner et avancer dans ma pratique.


 


Quels conseils donnerais-tu aux Femmes de Bretagne qui souhaitent elles aussi entreprendre ?

Croire en soi et être persévérante sont selon moi deux qualités intrinsèques au fait d’entreprendre.


Des actus, des projets à nous partager ? (Organises-tu toujours des rencontres bien-être ?)

Pendant une année en effet en 2015, j’ai organisé des conférences et ateliers mensuels sur des sujets autour du développement personnel, de la nutrition, des relations humaines en ouvrant mon cabinet de Quimper à des collègues, praticiens de santé, coachs ou thérapeutes : une expérience enrichissante mais très chronophage.

Je m’engage cette année sur une formation en anatomie topographique et palpatoire sur Paris avec Blandine Calais-Germain. Elle propose un cursus théorique mais aussi et surtout vivant et en mouvement de l’anatomie et de la physiologie humaine.


Pour te suivre, te contacter, en savoir plus ? 

Sur internet :
Je dispose d'un site web et d'une page facebook consacrés à mon activité. 
Sur le réseau Femmes de Bretagne, j'ai aussi un profil et une page d'entreprise.

Mes cabinets sont situés :

Place St Corentin, 4 rue Élie Fréron, à Quimper
et : Ancienne gare de Pont l'Abbé, 75 route de St Julien, 29720 Plonéour-Lanvern

Pour me joindre, mon numéro de téléphone : 06 77 07 93 89.

 

Une interview réalisée par la Plume Virginie Le Gall
Plume Femmes de Bretagne
Experte en blogging pour Mamezell' en Finistère
et blogueuse pour Mamezell' fait son reuz

 
Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -