Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Mercredi, Mai 9, 2018

Cécile Martin, à la tête de l'association ESTIMnumérique, ainsi que d’un cabinet de conseil « à l’heure digitale », co-organisatrice de l'Event, les 17 et 18 mai, à Cesson-Sévigné (35)

Cécile Martin est une Femme de Bretagne engagée pour la mixité dans le numérique, à la tête de son association ESTIMnumérique, ainsi que d’un cabinet de conseil « à l’heure digitale ». Bientôt aura lieu l’Event, les 17 et 18 mai, à Cesson-Sévigné (35), son événement annuel, avec un programme de près de 50 ateliers et conférences qui permettent de décoder et comprendre les métiers, compétences et les activités du numérique, afin de leur donner du sens – pour une recherche d’emploi, une création d’activité ou tout simplement être au courant des dernières tendances. Bien entendu, cet événement est l’occasion de faire du réseau et de connaître des personnes ancrées sur le territoire.

 


ESTIMnumérique organise son évènement annuel en Bretagne. Des thématiques très en vogue comme le crowfunding ou le e-sport seront évoquées pour s’adresser au grand public et aux professionnels. Peux-tu nous parler de la programmation et des intervenants présents au cours de l’Event ?

En effet, le programme est très riche, avec de nombreux ateliers, ce qui nous permet d’accueillir plus de 70 intervenant-e-s dans tous les domaines abordés. Et cela va de la manière dont les DRH recrutent à l’heure digitale, au e-sport (qui est devenu un secteur d’activité à part entière), en passant par le médical, la blockchain, le seamless ou le webmarketing.  

Nous avons donc la chance de pouvoir écouter lors de l’Event des professionnels de leur métier, puisque c’est notre particularité chez ESTIM, nous voulons que ce soient ceux qui exercent qui en parlent. Pour la liste complète, il faut aller ici.

Nous accueillons aussi des professionnels de la recheche d’emloi qui conseilleront les participants sur RDV sur place sur la forme et le fond de leur CV, leur posture en entretien ou les MOOC et webinaires à suivre pour être performants dans leur recherche d’emploi, avec l’APEC, Pôle Emploi, mais aussi des RH de chez ABAKA, Happy to meet you ou une experte de la posture.


Aujourd’hui, pour entreprendre dans tous les secteurs comme le numérique, il faut une bonne dose de confiance. Il faut croire en soi et en son projet. Pourquoi proposer des ateliers de développement personnel orientés vers le bien-être et l’efficience professionnelle ?

Nous avons choisi cette thématique pour bien montrer que le digital est d'abord partout, mais aussi apporteur de positif… Et que l’on ne doit pas le « subir » mais l’utiliser pour soi.

Nous avons en effet constaté lors de nos rencontres et interventions - qui sont diverses et riches aussi tout au long de l’année – que certaines femmes s’empêchent d’aller vers le numérique dans leur métier ou leur reconversion, par peur de ne pas savoir ou de se tromper. Aborder le digital par cette thématique permet de diminuer le risque en regardant le verre à moitié plein !!


 


Un Corner emploi est proposé pour montrer son CV à des experts RH et analyser son personal branding. De plus, des stands d’entreprises facilitent les rencontres entre professionnels. Cet évènement est-il donc un moyen de développer son réseau local ?

Oui en effet, le réseau est important désormais pour développer une activité ou rechercher un emploi ; mais aussi pour évoluer sur son poste de travail, ou son métier, impacté pour le digital !

Cet évènement - de par la diversité et le nombre des intervenants, et surtout l’ambiance conviviale qui y règne - permet de l’agrandir et chaque année nous avons des témoignages positifs en ce sens.


La montée en compétences est indispensable pour un projet numérique, vu l’évolution rapide et permanente du secteur. L’espace Formations / Associations / Ecoles est présent pour orienter les visiteurs, dans un parcours pédagogique. Comment les acteurs présents peuvent-ils guider les futurs professionnels, les étudiants ou les entrepreneurs ?

Le plus simplement possible : en répondant à leurs questions et en prenant le temps de le faire. L’Event propose des ateliers chaque heure, si bien que les stands ne sont jamais envahis par la foule et que de vrais moments d’échanges sont possibles. C’est le cas aussi à la fin des ateliers, que nous avons volontairement rallongés cette année, pour laisser ce temps de discussion possible avec les intervenant-e-s.


 


La fracture numérique est un thème qui est cher à l’association ESTIMnumérique. Comment définir de façon simple cette réalité d’aujourd’hui et agir concrètement contre ?

La réalité est diverse sur ce sujet de la fracture numérique. Et nous en avons notre propre définition qui ne se limite pas aux différences d’accès aux équipements, mais également aux pratiques. Les femmes, de par les stéréotypes et clichés attachés à ces outils sont les premières à s’exclure et être exclues.

Nous préférons parler d’inclusion numérique, qui sont toutes les actions qui permettent de rendre le numérique accessible à toutes. C’est pour cela que notre punchline est ESTIMnumérique, le mouvement all inclusive du numérique !


 
ESTIMnumérique est une association dynamique sur le secteur. Quels sont les prochains évènements programmés au cours de l’année 2018 ?

Nous avons des rencontres régulières : les petits déj RH (destinés aux professionnels des RH) dont nous sommes en train de caler la prochaine date, les rencontres métier (la prochaine autour du job de product Owner, date en juin et ouverte à toutes et tous), les temps de coaching pour apprendre à créer son CV en ligne, date en juin également à Grand Quartier notre partenaire et beaucoup de projets encore en gestation pour la rentrée de septembre, car ESTIMnumérique est aussi une association très jeune et très agile et qui est encore en structuration.

Nous testons donc des formats différents et envisageons des partenariats : par exemple,  avec une structure de médiation sociale pour aller au plus près des populations des quartiers difficiles, mais aussi avec l’ARACT autour des conditions de travail impactées par le numérique, donc auprès des entreprises.

Pour réserver votre place pour l’Event d’ESTIMnumérique, rendez-vous ici et là. 



 
Un entretien mené par la Plume Aurélie Bégat,
rédactrice web (29)
Article rédigé par :
Aurélie Bégat. -