Le réseau social des Bretonnes qui entreprennent !
Déjà membre ? Se connecter
Mot de passe oublié
Fermer
Chargement en cours
Jeudi, Janvier 11, 2018

Aurélie Bourven, fondatrice de SEAWOOD Design à Morlaix (29) : "Nos créations ou prestations ne seraient pas les mêmes sans nous, c’est notre différence, notre valeur ajoutée, il faut la mettre en avant."

C'est à l'occasion de la soirée anniversaire du réseau Femmes de Bretagne que j'ai eu l'occasion de rencontrer Aurélie Bourven. Le regard doux et l'énergie vive, cette entrepreneure solaire a attiré mon attention. Avec pudeur et entrain, elle m'a alors partagé son cheminement personnel et professionnel, jusqu'à l'aboutissement d'une entreprise en adéquation avec sa quête de valeurs et de sens. Portrait de la fondatrice de SEAWOOD Design, une collection de tables et d'assises d’appoint réalisées à partir de troncs d’arbres, le tout made-in-Bretagne. Des articles séduisants conçus et pensés par une entrepreneure convaincue.




Aurélie, tu es la fondatrice de SEAWOOD Design que tu as créé en 2016. Peux-tu nous présenter les produits de ta marque ?

SEAWOOD Design est une collection originale de tables et assises d’appoint réalisées à partir de troncs d’arbres sélectionnés en Bretagne puis séchés durant plusieurs mois avant d’être écorcés et travaillés à la main.
Chaque rondin de bois dispose de caractéristiques qui lui sont propres telles que fissures, tâches, nœuds ou naissances de branches. Ces aspérités naturelles mises en valeur lors du ponçage confèrent à chaque meuble un look bien distinct et en font des pièces uniques.
Les tables d’appoint, bouts de canapé et assises SEAWOOD s’accordent à tous les styles pour la chambre le salon ou encore les espaces lounge. C’est un meuble à la fois unique et modulable qui confère aux intérieurs une touche résolument nature et design.


Ta collection actuelle propose 3 modèles principaux : Emma, Norma et Elégant. Peux-tu nous les présenter ?

Effectivement pour coller au mieux aux attentes des clients, j’ai défini une collection de 3 modèles allant du plus fin au plus large, en fonction de leur destination (un diamètre de 30 cm [gamme NORMA] correspondra à une table de chevet ou un bout de canapé, tandis que le [modèle EMMA] plus  large sera plus adapté en table basse), chaque modèle se décline également en 3 hauteurs différentes pour créer des volumes et des assortiments uniques. Chaque décoratrice ou cliente peut ainsi laisser libre cours à sa créativité.

Par ailleurs, tous les modèles sont disponibles en 3 finitions : naturel, blanc ou noir, grand succès de 2017 avec la tendance ethnique. Je réalise aussi des couleurs spécifiques pour des demandes personnalisées.


 
"Nous avons toutes une bonne idée à la base mais il faut s’assurer qu’il y ait un marché. Il ne faut donc pas hésiter à tester son projet « en vrai » pour voir les retours terrain et améliorer son produit ou sa prestation avant de se lancer à 100%."


Comment est venu le nom de SEAWOOD Design ? 

On a toutes en tête le souvenir d’une ballade, d’un voyage ou de vacances sur la côte et bien SEAWOOD c’est un peu ce rappel des pins qui bordent le littoral, le souvenir de vacances en bord de mer ou de longues ballades en fôret. C’est un nom doux qui évoque un moment agréable et presque réconfortant. En créant la marque SEAWOOD Design, je voulais donner l’esprit d’une collection de mobilier nature, cosy et chic qui apporte un vrai plus dans nos intérieurs que l’on soit en Bretagne, dans le sud Ouest, à Paris ou encore à l’étranger.


Toi qui as travaillé dans le monde de la communication en lien avec le milieu sportif, qu'est-ce qui t'a amenée à créer cette entreprise ?

J’ai toujours eu envie de lancer ma start-up, c’est le seul moyen pour moi d’assouvir mon besoin de liberté. Mon travail en tant que Responsable communication était passionnant mais finalement très éphémère et impalpable, j’avais besoin d’une activité complémentaire qui me permette de produire de mes mains quelque chose d’utile,  un retour à la matière, une recherche de sens finalement.
Fin 2015, je terminais une mission chez un grand industriel de l’agroalimentaire à Nantes et ma passion du surf me donnait envie de revenir en Bretagne, près de la mer où je venais d’acheter une maison à rénover. L’idée de SEAWOOD et des rondins s’est peaufinée au fur et à mesure de mes visites sur le web où je cherchais des inspirations pour ma déco. J’ai rapidement eu un coup de cœur pour les rondins de bois détournés en tables de chevet mais impossible de trouver où en acheter. J’ai donc décidé de le faire moi-même et la réalisation de cette 1ère unité a été une vraie révélation ! Parcourir les scieries, rencontrer des élagueurs passionnés, comprendre les arbres, les essences la façon dont on travaille le bois puis peaufiner ces pièces brutes pour un faire un mobilier design qui s’associe aux décos les plus contemporaines, a été pour moi une immense source de créativité et d’accomplissement. Mon projet était né. Allier la conception d’un produit qui a du sens à sa commercialisation me permettait de rassembler toutes mes valeurs et compétences tout en me permettant d’exprimer sans contrainte ma créativité et ma liberté d’entreprendre.


 


Quelles valeurs défends-tu à travers ton activité ?

L’idée de SEAWOOD est aussi de travailler avec des partenaires locaux et valoriser les produits de la région en favorisant le made in Bretagne. C’est pourquoi je sélectionne uniquement des essences d’arbres provenant de forêts locales gérées durablement ainsi que des produits à l’eau sans solvant et à 60% biosourcés, notamment avec la peinture aux algues ALGO.
J’ai défini un cahier des charges très précis et plus contraignant que de répondre à un simple besoin de productivité pour offrir aux clients un meuble unique et authentique . Chaque arbre a poussé durant 40 ans et plus, il a un vécu une histoire et c’est un peu de son âme et de sa bienveillance que je souhaite conserver. C’est pourquoi, je n’utilise que des arbres de qualité, coupé à la main et non à l’abatteuse comme la plupart des ébénistes. Une contrainte supplémentaire mais un résultat final unique. C’est un produit rare qui demande beaucoup de travail depuis la sélection jusqu’à la finition mais si je ne me tiens pas à ce cahier des charges mon travail perdrait son sens comme sa valeur ajouté en terme de qualité.
Produire Durable et se meubler intelligemment est aussi au cœur de mes principes, pour chaque pièce vendue un arbre est planté en retour en collaboration avec Refost’Action. A l’heure où l’on s’interroge sur les changements climatiques, je voulais créer une entreprise qui créée un impact plus positif que ce qu’elle ne détruit pour exister. Avec SEAWOOD ce sont une dizaine d’arbres qui sont replantés pour 1 arbre coupé. C’est une économie positive et un cercle vertueux qui devrait être au cœur de toute entreprise.


Depuis le stade de l'idée, tu as bien cheminé. Comment s'est passé le lancement de 
SEAWOOD Design ? Quelles difficultés as-tu rencontrées en cherchant à commercialiser ce produit nouveau ?

J’ai pris le temps de tester mes produits sur le marché et d’attendre le retour des professionnels (magasins et décorateurs), à partir de là j’ai compris quels types de magasins correspondaient à mes produits, quel positionnement prendre. Depuis je ne cesse de développer les ventes et l’entreprise se créée au fil des jours. Je ne suis pas vraiment un modèle d’organisation mais j’essaie de m’astreindre à définir des plages horaires pour la com, la création, le développement commercial, l’administratif. Une assistante serait bienvenue !
Concernant les difficultés, j’ai pour philosophie de rebondir sur tout. C’est au niveau du moral qu’il faut savoir d’entourer. Il y a des hauts et des bas, des périodes fastes et d’autres ou les ventes sont plus rares, il faut savoir patienter comme au surf, une meilleure vague est toujours à venir.


 


Aujourd'hui, en quoi consiste ton travail ?

Et bien aujourd’hui, j’ai une centaines de métiers à gérer au quotidien ndlr, Bûcheron, ébéniste, acheteur, photographe, CM, bloggueur, commercial, livreur, logisticienne, je réalise intégralement tout depuis la recherche et le choix du bois, aux coupes, à l’écorçage, séchage, ponçage, peinture, démarchage commercial, la communication (rédaction des fiches produit, photos, plaquettes commerciales, marketing) ainsi que tous les aspects administratifs, juridiques et comptables liés à la gestion d’entreprise. Il faut être multi casquettes, on le répète souvent mais la charge de travail est immense, mon prochain objectif est de déléguer certaines tâches pour me concentrer sur la production, la commercialisation et la communication, les 3 éléments qui constituent ma valeur ajoutée


Comment parviens-tu à communiquer sur ton activité ? Et à vendre tes produits ?

Je communique essentiellement via les réseaux sociaux et vends mes produits en ligne ainsi qu’auprès d’un réseau de revendeurs.


Quels projets te fixes-tu pour la suite de l'aventure de 
SEAWOOD Design ?

Je travaille à diversifier ma gamme pour toujours coller aux tendances et aux attentes des décorateurs avec qui je souhaite développer davantage de collaborations. Je cherche aussi à développer mon réseau de revendeurs en Bretagne et dans le reste de la France.

 


Sur ton chemin d'entrepreneure, tu as croisé le chemin de Femmes de Bretagne. Que penses-tu de ce réseau ? Qu'y as-tu trouvé ? Te voilà également coordinatrice FDB à Morlaix : qu'est-ce qui t'a donné envie d'assurer ce rôle auprès de l'association ?

Effectivement, il n’y a pas de formation pour devenir son propre chef d’entreprise, il faut se former par soi-même, bien que nous ayons toutes des compétences et savoir faire, entreprendre est un style de vie plus qu’un métier, qui s’apprend tous les jours. C’est comme cela que je suis venue à chercher un réseau pour échanger, trouver des conseils et du soutien. J’ai mis quelques mois avant de trouver Femmes de Bretagne, je cherchais un réseau qui me corresponde vraiment et dont les objectifs me parlaient.  Avec FDB, j’ai trouvé des chefs d’entreprise et porteuses de projet inspirantes ce qui m’a mis en confiance et convaincue.
Je trouve que le réseau est particulièrement riche et qualitatif et je trouvais intéressant de pouvoir le faire connaitre à d’autres femmes de ma ville, c’est ainsi que j’ai décidé de prendre avec 2 autres adhérentes la coordination de l’antenne morlaisienne.


Quels conseils donnerais-tu aux Femmes de Bretagne qui, elles aussi, voudraient réaliser leur projet d'entreprise ?

Nous avons toutes une bonne idée à la base mais il faut s’assurer qu’il y ait un marché. Il ne faut donc pas hésiter à tester son projet « en vrai » pour voir les retours terrain et améliorer son produit ou sa prestation avant de se lancer à 100%. En tant qu’entrepreneure, il est aussi indispensable de mettre en avant ses valeurs et sa personnalité pour se différencier de la concurrence ! Bien que ce conseil soit difficile à appliquer même pour moi, il faut porter son entreprise et montrer à ses clients, partenaires qui nous sommes et ce en quoi nous croyons, les retours n’en seront que plus positifs. Nos créations ou prestations ne seraient pas les mêmes sans nous, c’est notre différence, notre valeur ajoutée, il faut la mettre en avant.


 


Pour découvrir plus encore tes produits ? 

Boutique en ligne
Site en construction
Facebook
Instagram


Contact :
Aurélie Bourven,
Aurelie.bourven@hotmail.fr
06 12 87 85 17

Points de vente :
ARTE DIEM Morlaix
MAISON St Pol de Léon
ARC Mobilier Brest
Quai Ouest Lesneven
Ptit Loft by Cuisine Inov Landerneau
Paugam et fils Landivisiau
L’ïle aux Dames Locquirec


 

Un entretien mené par la Plume Virginie Le Gall,
experte en blogging et blogueuse pour Mamezell' en Finistère
Article rédigé par :
Virginie Le Gall. -