Logo Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique

Nadine Enjalbert : « le sport m’a aidée à me relever »

En 2019, avec des amies, Nadine Enjalbert fonde dans la région de Morlaix « La vie… en rose bzh » quelques années après avoir été diagnostiquée d’un cancer du sein. L’objectif de l’association, lauréate du prix Ecovisionnaire est de répondre au manque de propositions d’activités sportives bénéfiques pour la santé, et à leur financement.

Notre rendez-vous se déroule dans une pièce feutrée, chez Icare à Morlaix. Pendant vingt ans, la carantécoise Nadine Enjalbert exerce dans ce centre de formation aéronautique, comme directrice commerciale. Elle multiplie les déplacements et les rencontres professionnelles partout dans le monde, afin d’inciter les pilotes à acquérir de l’expérience sur les simulateurs de vol.

Son cancer est détecté en 2009. « J’ai pris la douloureuse décision de démissionner de ce poste que j’aimais beaucoup, à cause des déplacements et les décalages horaires « .

C’est son oncologue au CHRU de Brest, Hélène Simon, qui l’informe sur les effets bénéfiques du sport sur la santé, afin de mieux supporter les traitements et retrouver une vie sociale. Puis, des amies l’inscrivent à « Défi d’Elles », un raid sportif en Islande. « Au bout d’un mois, mes douleurs disparaissaient, je reprenais confiance, je retrouvais l’envie de me lever le matin ». Nadine consacre désormais trois heures par semaine au sport (marche, natation, pilates…). Elle invite chacune et chacun à inscrire des activités physiques dans son agenda pour ne pas oublier de se maintenir en forme par le sport. 

Petits défis et grandes victoires

La vie… en rose bzh concrétise le projet d’un jeune adolescent de treize ans, Valentin, suivi en oncopédiatrie à Brest, et passionné de handball. « Il voulait que le sport, à l’hôpital, soit proposé aux autres enfants qui ont la chance de pouvoir vivre ». L’association recueille 76 000 €. « Cela nous a donné une énergie et une envie de poursuivre nos actions pour les enfants et les adultes » se souvient avec émotion Nadine Enjalbert.

Dès lors, les défis s’enchaînent. Exemple avec une femme qui n’aimait pas courir et qui a bouclé, grâce à l’accompagnement médical et sportif proposé par l’association, les dix kilomètres de la course pédestre Taulé-Morlaix. « Les gens ne soupçonnent pas le potentiel qu’ils ont en eux… « 

La sédentarité fait le lit d’innombrables pathologies

L’association La vie… en rose bzh initie également, avec le docteur Matthieu Muller de la Maison Sport-Santé de Morlaix, le tour de France cycliste La Bonne Echappée. « Nous allons à la rencontre des jeunes dans 15 villes-étapes pour les sensibiliser » explique Nadine Enjalbert.

La troisième édition s’élancera de Brest le 22 mai 2024. Le retour est programmé le 6 juin, « veille du départ de la Flamme Olympique avec notre parrain, le navigateur Armel Le Cléac’h ».

Le sport-santé déclaré « Grande cause nationale » par le gouvernement, le Prix Eco-visionnaires…

Novembre 2023 est à marquer d’une pierre blanche. La vie… en rose bzh ayant été sélectionnée pour représenter la Grande Cause Nationale sur le sport-santé, une délégation a présenté son travail au Congrès des Maires de France à Issy-les-Moulineaux en présence de la ministre des sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques Amélie Oudéa-Castéra. 

Quelques jours plus tôt à Nantes lui a été remis le Prix Eco-visionnaires (dans la catégorie Association) lancé par le réseau Femmes de Bretagne et de Loire-Atlantique. « C’est flatteur de voir que notre travail est reconnu, ça nous porte pour poursuivre notre action » se réjouit Nadine Enjalbert.

Pour joindre l’association La vie… en rose bzh :

 – Site internet
Facebook 
Instragram

Ce portrait a été rédigé en partenariat avec la radio RCF Finistère : Pour écouter l’entretien