Rohan. Avec le réseau Femmes de Bretagne, elles s’entraident pour créer des entreprises
Les coordinatrices du réseau Femmes de Bretagne veulent encourager toutes les femmes à faire aboutir leurs projets.
Les coordinatrices du réseau Femmes de Bretagne veulent encourager toutes les femmes à faire aboutir leurs projets. | OUEST-FRANCE

Réunies mardi, au manoir de Quengo, à Rohan, les participants du réseau Femmes de Bretagne ont appris à monter des projets professionnels. Le réseau compte 7 000 femmes.

Né il y a près de quatre ans, Femmes de Bretagne se veut le réseau social des Bretonnes qui entreprennent. Aujourd’hui devenu le réseau féminin le plus important de France, il fédère plus de 7 000 femmes, vivant en Bretagne ou ailleurs, venues de différents horizons professionnels, « Toutes les femmes sont les bienvenues », assure Marie Eloy, fondatrice du réseau.

Des rencontres autour de nombreux ateliers

Chaque année, Femmes de Bretagne propose à ses membres plus de 350 ateliers qui se déroulent dans une soixantaine de villes situées dans les cinq départements bretons. « Ces ateliers thématiques ont pour but d’apprendre et d’acquérir de nouvelles compétences, poursuit Marie Eloy. Ce sont des lieux d’échanges où chacune peut venir chercher un conseil. »

Une nouvelle présidence

Fort du succès rencontré depuis sa fondation, Femmes de Bretagne se structure. Membre du réseau depuis deux ans, Elena Maneru rejoint Marie Eloy à la présidence du réseau. « Le partage fait partie de mes valeurs, assure celle qui exerce la profession de directrice des ressources humaines dans une entreprise de la région rennaise. Je m’intéresse notamment à tout ce qui touche à l’innovation sociale. » Bien que déjà soutenu par divers organismes et entreprises, le réseau est à la recherche de nouveaux partenaires, d’autant plus qu’il est éligible au mécénat.

Publié le

Catégories : REVUE DE PRESSE